[Laurence] AéroPortuaires de Laurence

Avatar de l’utilisateur
Alboise de Pontoise
Messages : 354
Inscription : 13 févr. 2020 12:29

[Laurence] AéroPortuaires de Laurence

Message par Alboise de Pontoise »

AÉROPORTUAIRES DE LAURENCE

Fondation : 1995
Siège social : 201 rue Princesse, Castelnau-d'Anglès, ON A7L 1C2
Direction : Thierry Covillon
Actionnaires :
Familiaux : 8,00 %
Salariés : 52,30 %
Particuliers : 5,10 %
Institutionnels : 4,60 %
Industriels : 22,00 %
Publics : 8,00 %
Secteur : Transport aérien
Résultat net (part du PIB) : 0,14 %
Présentation, objectifs et perspectives
En 1996, le premier terminal de l'aéroport Okeechobee est ouvert, et la construction de l'aéroport de Landeuil-Annawan commence. Dans les années 2000, l'aéroport Okeechobee devient, en franchissant le cap du million de passagers par an, un aéroport de classe internationale. En 2007, AéroPortuaires de Laurence recherche un terrain pour construire un nouvel aéroport dans l'ouest de la Péninsule. C'est l'Ojibwa qui est retenu comme province d'implantation. La construction de l'aéroport qui prend le nom d'Okanagan, commence en 2008 et il ouvre ses infrastructures en 2011. En 2016, 900.000 passagers ont transité par les aéroports d'AéroPortuaires de Laurence. Au cours des années, AéroPortuaires de Laurence améliore les installations, développe l'accessibilité des lieux et gagne de la clientèle. La société détient et exploite les 3 aéroports internationaux de Laurence, Okeechobee (Mont-Royal, D.R.), Landeuil-Annawan (FR) et Okanagan (OJ), qui accueillent chacun en moyenne 6 millions de passagers par an. Le chiffre d'affaires par activité se répartit comme suit :
1° Prestations de services aéroportuaires (52%) : gestion du trafic aérien, gestion des infrastructures aéroportuaires, gestion des passagers, traitement des bagages, manutention des avions (assistance sur piste, chargement et déchargement, débarquement et véhiculage des passagers) ;
2° Exploitation d'espaces commerciaux et de services (17%) : magasins, restaurants, services ;
3° Gestion hôtelière de transit (11%) ;
4° Autres (20%) : maintenance des appareils, des infrastructure, prestations d'ingénierie aéroportuaire.
Perspectives
AéroPortuaires de Laurence traverse une passe financière très difficile avec une marge négative de -22%. L'origine de ces mauvais résultats, alors même que le chiffre d'affaires reste correct, vient de causes maintenant clairement mises en évidence par un audit récent. Du fait de leur caractère stratégique, les aéroports ne peuvent pas être gérés en dépit de l’intérêt général, du fait de leur poids économique, de leur rôle dans l’organisation du transport intérieur et international et de leur impact sur l’aménagement du territoire. La mission supportée par ces plateformes en fait donc des actifs dont le roi s'inquiète.

Répondre

Revenir à « Transport aérien, ferroviaire, fret, maritime et poste »