Le Jugement Dernier

Avatar de l’utilisateur
Vladimir Ivanov
Messages : 2031
Inscription : 05 févr. 2020 12:37
NJ : Karmalistan
NJ V3 : Rostovie
Première date d'inscription : 14 mai 2008

Re: Le Jugement Dernier

Message par Vladimir Ivanov »

MJ Coordinateur a écrit :
10 juin 2014 08:05
<center>Raise like a Phoenix
Image
Raise like a Phoenix est la chanson que la chanteuese ranekikienne d'origine quantaraise Conchita Wurst a dédiée au peuple Pelabsien


Gerardo n'avait pas d'autre choix que revoir son stratégie, le moment n'était surement le plus opportun, mais l'avancée des roumaliens, reportée par le Schlessien et le Raksasa bousculait son plan . Le moment d'agir était arrivé plus tôt que prévu.

Il se dirigea vers le quartier général des opération stratégiques, lieux secret et ultra protégé, où les équipes s’activaient à suivre l'avancement des troupes roumaliennes. Le Gral. Mirap salua son ami, et en pressant un bouton, la carte du Pelabsa occupé et l'océan makaran.

Ana Liès (Ministre des Affaires Etrangères): Gerardo, nous pouvons commencer avec le communiqué.

Gerardo: Premièrement, demande la permission au FNUS de traverser sa zone maritime à l'Ouest et à l'est, nous nous engageons à ne pas livrer combat mais seulement à survoler les zones si besoin. Nous ferons néanmoins tout pour l'éviter. Contacte ensuite le Raksasa, vous savez déjà ce que nous avons accordé. Après, cadre-moi un appel téléphonique avec le Khaldidan. Merci Ana. Alberto, Je t'écoute.

Ana quitte le bureau.

Alberto (Ministre de la Défense): Tous les soldats ont été appelés aux casernes. La base navale de Piche et la base kapasane sont prêtes.

Mission 1 "Des si jolies cheveux"
L'objectif de la mission est pilonner la cote pour sécuriser l'arrivée des troupes ranekikiennes à Winnisea au sud de Gatwood.

Image
Aviation: symbole marron.
Marine: Cyan
Troupes: Indigo

1 Escadre navale
18 destroyers
18 croiseurs
3 sous marins
24 frégates


Divisé en six groupes. Ils devront peigner la zone en bombardant tout force ennemie ainsi que la côte autour de Winnisea et se déployer en forme d'éventail.

1 escadre aérienne
200 avions de chasse
6 bombardiers


Deux groupes de 100 avions s'aligneront en dix lignes des dix avions chacune et pilonnent massivement la zone. Leur objectif est aussi de reconnaissance et elle devront détecter les positions de l'ennemie autour de Winnisea.

Les avions effectueront cette opération plusieurs fois en avançant chaque fois plus à l'intérieur des terres en direction de Gatwood et bombardant tout ce qui bouge.


Une fois la zone nettoyée.

1 Division
-Fantassins réguliers: 150 000 hommes
-Canons d'artillerie mobiles (*): 200
-Canons de mortier : 5 000
-Blindés légers (*): 200
-Chars légers (*): 1 000
-Chars lourds (*): 1 000
-Batteries anti-aériennes (D.C.A. ou apparentées) (*): 500+6


2 escadre aérienne
200 hélicoptères de combat

La ville doit être peigné et nettoyée. Les civils seront rassemblés à la plage pour évacuation et transfert vers Piche.
Les DCA seront installés autour de la ville.
Les soldats prendront position dans les lieux stratégiques.
Les hélicoptères patrouillent la zone.


Gerardo: Allons-y donc.



--------------------------------------------------

Note de MJ :
La FNUS refuse le passage de ses eaux à une flotte militaire.
_________________________________________________________________________________________________

Avatar de l’utilisateur
Vladimir Ivanov
Messages : 2031
Inscription : 05 févr. 2020 12:37
NJ : Karmalistan
NJ V3 : Rostovie
Première date d'inscription : 14 mai 2008

Re: Le Jugement Dernier

Message par Vladimir Ivanov »

MJ Coordinateur a écrit :
11 juin 2014 20:17
Note de MJ

Public
- L'armée Roumalienne arrive sans encombres pendant que le monde apprend son voyage et l'absence de réaction de la Main Noire face à son arrivée.
- L'armée Ranekikienne se met en branle mais le départ un peu désorganisé rend l'action très visible et la technologie plus avancée du ranekika explique sans doute que l'escorte des convois maritime soit l'objet d'une réponse violente de la Main Noire. De nombreux navires sont perdus, et des hommes périssent par milliers dans la destruction de leurs bateaux de transport.

Secret : Connu des seuls joueurs dont les pays sont cités
- Roumalie : Les navires permettent un débarquement serein de toute l'armée. Aucune réaction de la Main Noire, la tension en dépit de l'entraînement des soldats est palpable et les généraux se chargent de mettre en place les lignes logistiques de ravitaillement, vu qu'au Pelabssa rien n'est théoriquement sain.
- Ranekika :
La Flotte de guerre escortant les (nombreux) navires de transports, subit de plein fouet une attaque de sous-marins, coulant par des missiles sapsans, sans doute parmi les derniers de la Main Noire, l'essentiel de la Flotte de défense, tandis que d'autres sous-marin coulent, au large des côtes shawariciennes, de nombreux navires de transports.
La Flotte d'escorte dissuade et protège de rares navires survivants.

Pertes :
Main Noire :
1 sous-marin

Ranekika :
12 destroyers
11 croiseurs
3 sous marins
9 frégates
27 navires de transports

-Fantassins réguliers: 38 548 hommes
-Canons d'artillerie mobiles (*): 23
-Canons de mortier : 112
-Blindés légers (*): 87
-Chars légers (*): 31
-Chars lourds (*): 27
-Batteries anti-aériennes (D.C.A. ou apparentées) (*): 117

De nombreux navires sont encore en route ( l'armada est immense pour autant d'homme et de matériels ) et pourraient être détruits par des chasseurs ( sous-marins) de la Main Noire.

Troupes débarquées (ranekika):
-Fantassins réguliers: 2.100 hommes
-Canons d'artillerie mobiles (*): 12
-Canons de mortier : 310
-Blindés légers (*): 21
-Chars légers (*): 27
-Chars lourds (*): 11
-Batteries anti-aériennes (D.C.A. ou apparentées) (*): 8
_________________________________________________________________________________________________

Avatar de l’utilisateur
Vladimir Ivanov
Messages : 2031
Inscription : 05 févr. 2020 12:37
NJ : Karmalistan
NJ V3 : Rostovie
Première date d'inscription : 14 mai 2008

Re: Le Jugement Dernier

Message par Vladimir Ivanov »

JCOS a écrit :
11 juin 2014 20:44
J'annule tout. Fin de partie.
_________________________________________________________________________________________________

Avatar de l’utilisateur
Vladimir Ivanov
Messages : 2031
Inscription : 05 févr. 2020 12:37
NJ : Karmalistan
NJ V3 : Rostovie
Première date d'inscription : 14 mai 2008

Re: Le Jugement Dernier

Message par Vladimir Ivanov »

Sir_Ulric a écrit :
12 juin 2014 20:49
<center>Arrivée aux Cercles de l'Enfer; à l'orée de la fourmilière de Lucifer

Image
«Gravas, ruines et cendres, tas d'acier tordu et vitres fragmentées, ici gît Dillon le tourmenté»

Bande sonore d'accompagnement:


Déversés paisiblement sur les rivages et vestiges portuaires, les hommes en armes découvrirent avec étonnement l'aspect, d'une part, désertique, et d'une autre, apocalyptique d'un lieu qui jadis représentait un centre cosmopolite d'importance, là où transitaient des milliers de tonnes de cargaisons quotidiennement, et où des millions d'individus coexistaient en une masse hétéroclite, pour leur développement, pour la plupart, purement personnel. Aujourd'hui, il ne subsistait que de misérables lambeaux de cette civilisation autrefois si rayonnante.

Les Makarans, tout juste arrivés, jalonnaient prudemment les vallées de débris, contemplaient malheureusement la finalité d'un déclin, une vision cauchemardesque, qui laissait parcourir quelques frissons inopportuns. Néanmoins, rien de suffisant pour effrayer, juste assez, néanmoins, pour marquer à jamais les mémoires.

Peu à peu, lorsque le Prince-héritier Cheng Fu-Chin débarqua, il remarqua l'affreux spectacle, qui, à l'encontre des autres, le laissait entièrement impassible, indifférent. Il préféra porter son regard vers les unités de sapeurs qui œuvraient déjà habilement à l'établissement de la base d'opération: ''Commandant !'', ''Oui, Altesse.'', répondit aussitôt un officier qui salua avec vitesse son chef. ''Que les bataillons se forment immédiatement. Je veux que nos dispositifs soient rapidement installés afin de contrer la moindre défaillance vis-à-vis d'éventuelles agressions surprises...Hm...Dépêchez également des éclaireurs, faites mettre en place nos défenses antiaériennes et façonnons maintenant notre tête de pont.''

Sous les ordres du prince, tous s'organisaient, et le campement s'élevait progressivement, avec plusieurs fortifications qui se devaient de retenir et contraindre quiconque se révélait désireux de les franchir...



Image
«Concertation des officiers de l'État-Major royal de campagne»
<center>Informations sur les effectifs et divisions
Comptabilisé
Transfères accomplis


1er Division

-Prince-héritier Cheng Fu-Chin
-Fantassins réguliers: 120 000 ( -0 )
-Fusiliers-marins: 50 000
-Fusiliers de l'aviation: 20 000
-Fantassins irréguliers : 0
-Gardes royaux : 20 000

-Canons d'artillerie mobiles: 400
-Canons de mortier : 150
-Blindés légers: 400
-Chars légers: 600
-Chars lourds: 80
-Batteries antiaériennes: 200 ''+12 SRA-500''

1er escadre

-Patrouilleurs: 300
-Frégates: 70
-Destroyers: 30
-Croiseurs: 12
-Sous marins conventionnels: 40
-Porte-avions conventionnels: 2

1er escadron aéronaval

-Avions de combat: 220
-Bombardiers: 23
-Hélicoptères de combat: 38

Profil des forces armées:

Les hommes : Entraînement professionnel
La technologie : Moyenne
Les équipements : Bonne qualité

<center>
Phases de combat

Phase 1:
Puisque tous les hommes et équipements ont été débarqués, il sera ordonné de déployer des éclaireurs en unités de quinze hommes, qui disposeront de radios transportables. Ils devront effectuer des travaux de repérage et signaler les incohérences et activités suspectes.

Pendant que des tirailleurs s'occuperont et exploreront des régions avoisinantes, et s'assureront que le base ne subisse nulle attaque insoupçonnée, des tireurs embusqués, en nombres conséquents, seront disposés aux positions qui leur offriront tactiquement un large angle de vue. Ils établiront leur planque à l'intérieur comme à l'extérieur des avenues ruineuses.

Toutes ces unités quadrilleront les secteurs.

Quelques escouades seront dépêchées, afin d'explorer complètement Dillon, égouts et bâtiments. Ils en profiteront pour installer des positionnements d'artilleurs, pour les canons de mortier.

Les hélicoptères, à basse altitude, sécuriseront et supporteront les bataillons au sol.

Phase 2:
Une tête de pont intégrale sera bâtie, au sein de laquelle apparaîtra un Quartier-Général opérationnel, avec plusieurs bâtisses logistiques: Arsenaux de munitions et d'armes, cabanes d'entreposage pour les bidons de carburant, ainsi que pour les réserves d'outils, de médicaments et de pièces mécaniques de rechange, d'eau et de rations. Il y aura aussi un aérodrome, plus un quai pour faciliter les déplacements mer-mer. Les régiments médicaux construiront leur centre de campagne pour traiter les futurs blessés, et les équipes de mécaniciens mettront en place leur hangar pour les véhicules à réparer. Les dortoirs, avec les cuisines, seront étalées près du QG. Tout ceci, sans oublier la tour de contrôle, puis le centre des communications.

Les équipes de sapeurs édifieront des défenses où pourront se réfugier, en cas de conflit direct, les combattants, avec les civils sauvés: Couloirs souterrains avec irrigation pour l'expulsion des eaux en cas de pluie, qui déboucheront dans des tranchées renforcées; il y aura deux zones de défense, celle avancée et celle de retranchement. Lesdites équipes déploieront des fils barbelés avec des abattis; une ligne de mines-sauteuses et anti-personnelles sera instaurée, et des croix anti-chars seront placés; des caponnières seront élevées pour les déplacements de l'infanterie. Autrement dit, une forteresse ''permanente''. Des maçons et autres artisans, ainsi que des ressources venant de la Roumalie, consolideront et fortifieront la base, ainsi qu'un immense réseau de galeries souterraines, avec les dispositifs d'évacuation de eaux usées et de pluie.

Plusieurs positions de canons et de mitrailleurs, avec sacs de sable, renforcées par de la terre pour les contre-coups, seront établies.

Fortifications massives et lourdes.

Phase 3:

Au cours de tous ces événements, des SRA-500, douze, plus les autres batteries antiaériennes, quadrilleront le secteur aérien, veilleront à ce qu'il n'y ai aucun missile ou appareil ennemi qui ne franchisse les frontières de la base.

Les sous marins patrouilleront régulièrement les secteurs maritimes, avec les contre-torpilleurs et patrouilleurs, pendant que les hauts calibres, soit, les croiseurs et frégates, tiendront leur artillerie prête à intervenir au sol afin d'assister les régiments combatifs, ou de pilonner les lieux qui auront été identifiés comme susceptiblement dangereux. Les destroyers établiront des lignes de mines sous-marines, et mettront sur les cartes un couloir sécuritaire pour les ravitaillements.

Des quarts et relèves seront institués pour régulariser le sommeil et les repas. Tous seront en activité.
Image
«Les éclaireurs, en escouades de trois à cinq hommes, fouillent les décombres de l'ancienne métropole de Dillon, sous l'aurore du jour»
_________________________________________________________________________________________________

Avatar de l’utilisateur
Vladimir Ivanov
Messages : 2031
Inscription : 05 févr. 2020 12:37
NJ : Karmalistan
NJ V3 : Rostovie
Première date d'inscription : 14 mai 2008

Re: Le Jugement Dernier

Message par Vladimir Ivanov »

Sovana a écrit :
13 juin 2014 22:22
<center>Soutien Logistique et Opérationnel

Image

Suite à une concertation entre les États-majors de la Roumalie et de L'Espace Militaire Fédéral, une chaine logistique est mise en place. Elle ravitaillera progressivement la tête de pont à Dillon.
Des vivres, des munitions, des équipements et technologies modernes sont acheminés progressivement, sécurisé par quelques frégates azudéennes, destroyeurs et sous marins ménoviens, si cela est discret.
Concernant l'eau on fera venir le nécéssaire et des petites équipes pour installer des installations de récolte d'eau ambiante, ainsi que de dépollution.

On fera également venir progressivement 2000 hommes des forces paramilitaires pour superviser la sécurisation de la tête de pont. Avec eux sont acheminés des grenades olfactives, des tourelles automatiques, et des armements lasers à deutérium fluoré.
Ils aiderons les Roumaliens à sécuriser la ville.

EDIT :
10 frégates azudéennes
2 destroyers ménoviens
2 sous marins ménoviens



</center>
_________________________________________________________________________________________________

Avatar de l’utilisateur
Vladimir Ivanov
Messages : 2031
Inscription : 05 févr. 2020 12:37
NJ : Karmalistan
NJ V3 : Rostovie
Première date d'inscription : 14 mai 2008

Re: Le Jugement Dernier

Message par Vladimir Ivanov »

"UNITED STATES OF ELEPHANTIDAE" (2)
Musique !

Image
MAIN NOIRE (Rovostran)

Chef Suprême de jure : Ivan Terienkov (ex-URKR)

FORCES ARMÉES DE LA RÉPUBLIQUE ULTRA-REVOLUTIONNAIRE DU PELABVIEKONG

Commandant : Vladimir Saraïev (Saraï Hekmatyarov)

Effectifs :

_ 400 000 soldats des forces régulières (entrainement moyen, équipement moyenne qualité)
_ 700 000 [réserve] combattants-mercenaires des sections externes, "paramilitaires" et anciens réservistes rostovs (entrainement faible, équipement mauvaise qualité)

_ 2 500 Pièces d'artilleries
_ 8 000 Blindés et chars légers
_ 2 000 Chars lourds
_ 6 000 Batteries antiaériennes et autres DCA

_ 180 Hélicoptères d'attaque
_ 400 Avions de chasse/d'attaque

_ 0 Patrouilleurs
_ 0 Frégates
_ 0 Destroyers
_ 0 Croiseurs
_ 66 Sous-marin

Matériel de technologie moderne
En raison des conflits internes plus ou moins occultés par la MN, aucun assaut n'est donné contre les roumaliens à Dillon pour le moment... comme si la Main Noire attendait des renforts... ou de l'aide venue de l'étranger...

LE DEUXIÈME GRAND SHOW DE VIEKO-LE-CLOWN

Image

Vieko-le-Clown avec un micro (discours public) : Bonjour à toutes et à tous ! Oh... oui... l'ancien présentateur télé... [la caméra zoom sur son cadavre empaillé, les joues et le front pleines de boules de graisse, le sourire élargi jusqu'aux oreilles ensanglantées, les yeux ouverts et rougeoyants de terreur...]
On sait pas trop ce qu'il avait chopé comme bactérie... peut-être une intoxication après ce qu'il a ingéré hier soir pendant que vous creviez de faim dans vos taudis radioactifs. Il avait pourtant l'air de se régaler... apparemment, ça n'a pas été du goût de son estomac... et plus si j'ose dire, son organisme en tant que tel n'a pas supporté le bon gigot saignant d'avant-hier... -fou rire-
Mesdames et messieurs, j'ai l'honneur de vous annoncer l'issue de notre première bataille engagée contre l'ennemi... une victoire décisive ! Le Ranekika était venu apporter son modèle... Il voulait nous l'imposer par la force, en s'installant sur nos terres... comme si nous en avions pas déjà assez avec ces chimpanzés de roumaliens qui eux, ont déjà débarqué.
Oooh, mais j'y pense...

"La mort du Pelabssa n'est pas la mort du Libéralisme..." osaient-ils dire...
...citoyens, l'invasion roumalienne était un leurre. C'est le Ranekika qui devait nous envahir selon les plans initiaux des primates perfides du Wapong.
Maintenant que cet ennemi a été abattu, il ne nous reste plus qu'à rejeter à la mer tous ces immigrés jaunes qui affluent en masse sur nos terres.

D'ailleurs, pour égayer vos journées, je vais vous réciter un poème en guise de résumé historique récent.

[...]Il l'emparouille et l'endosque contre terre,
Il le rague et le roupète jusqu'à son drâle,
Il le pratèle et le libuque et lui baruffle les ouillets,
Il le tocarde et le marmine,
Le manage rape à ri et ripe à ra,
Enfin, il l'écorcobalise.
L'autre hésite, s'espudrine, se défaisse, se torse et se ruine...
C'en sera bientôt fini de lui.
Il se reprise et s'emmargine,
...mais en vain...
Le bras a cassé, le pied a failli, le sang a coulé,
fouilles, fouilles, fouilles...[...]

-nouveau et long fou rire-

Aaaah les Etats-Unis... il fut un temps, jadis, où ils étaient toujours là pour nous réconforter, nous défendre, nous libérer, les gendarmes du monde qui venaient secourir les pays sans âme (d'où leur nom pompeux sorti de nulle part : Liberta, Libertie...) et, toujours, en persécutant et en humiliant bien plus faible qu'eux... Lychaka, Roumalie, Barebjal, Cubalivie, Elgeria, Lochlann, Valua... ! que des cibles faciles, des faibles, des agneaux pauvres et vulnérables...
En retour, l'URKR est venu lui donner une leçon d'humilité. Il leur fallait bien ça, leur montrer qu'ils n'étaient pas des dieux sur Terre et qu'on est tous dans la même merde. Mais ils ont persévéré, à vouloir toujours tout, tout dominer, dans l'espace comme dans leur "Eden"...
Le Rovostran de Terienkov a détruit l'OTH en ralliant le Raksasa à sa cause. Le Rovostran a détruit le Pelabssa en pulvérisant les trois quarts de sa population totale après une guerre d'un an, victorieuse pour son pays-hôte, la Rostovie. La Main Noire du Pelabviekong, en digne héritière du Rovostran, vient tout juste de détruire le Ranekika en coulant sa principale escadre au fond de l'Océan.

Très bien... alors, je vous écoute ! Plus d'OTH, plus de Pelabssa, plus de Ranekika... la liste des pays libéraux s'amenuise. Le libéralisme est-il mort ? On pourrait légitimement se poser la question... -grand sourire-

Après avoir terrasser l'ennemi capitaliste, le Rovostran n'a plus qu'une poignée d'ennemis subsidiaires. Si l'on excepte ses alliés cachés, on peut évaluer à seulement une dizaine le nombre de nations qui s'opposent encore à notre puissance. La plupart de ces pays sont d'ailleurs trop faibles militairement pour nous résister.
Merci Terienkov ! Merci d'avoir venger le Lochlann !

Image
La puissante marine ranekikienne, qui vient de prendre la pire raclée de son existence après une attaque surprise des "meutes sous-marines" de la Main Noire...

Ah, et, j'oubliais, pour finir...
Vous savez que la situation intérieure de notre pays est quelque peu... compliquée... problèmes nutritifs, sanitaires, sécuritaires...
Eeeeeet c'est là que j'en appelle à VOUS !
Notre isolement économique nous empêche de mener à bien notre sécurité générale, ainsi que celle de chacun de nos concitoyens. En plus de cela, malheureusement, ce qui semble être un étrange "mal" s'est répandu dans nos cités, lequel nuit à l'apparence physique de nos compatriotes. Des œdèmes qui poussent un peu partout... une sorte de mystérieuse épidémie de filariose lymphatique... c'est pas joli à voir.

Sachez que la moitié (!) du soutien matériel que vous nous enverrez sera reversé par nos soins à l'aide humanitaire pour soigner toutes ces personnes infectées par le mystérieux "mal".

Nous avons besoin de vous, nations du monde, par pitié pour les vingt millions de pelabvieks qui souffrent, venez nous aider !
Envoyez vos dons !
[envoyez le montant de votre aide par mp à Vladimir Ivanov, et avec le code suivant :]

T12RVK37

________________________________________________________________________________________________________________________
_________________________________________________________________________________________________

Avatar de l’utilisateur
Vladimir Ivanov
Messages : 2031
Inscription : 05 févr. 2020 12:37
NJ : Karmalistan
NJ V3 : Rostovie
Première date d'inscription : 14 mai 2008

Re: Le Jugement Dernier

Message par Vladimir Ivanov »

MJ Technologie a écrit :
25 juin 2014 09:58
<center>Silence... - Pelabviekong - 14 Juin 2024

Image
Un soldat roumalien fait face aux ruines de Dillon</center>

Ranekika - su uniquement par le Ranekika :

- Une partie de la 1ère Division est parvenue à débarquer malgré la vraie hécatombe au sein de la flotte ranekikienne, ces maigres forces se retrouvent néanmoins sans soutien logistique, les Généraux sur place sont laissés à eux-même, il leur faudra bientôt faire un choix sur le comportement à adopter.

- Les restes de la flotte ranekikienne ont tenté de fuir l'enfer, harcelés par les sous-marins de la Main-Noire. Seuls un destroyers et une frégate sont parvenus à se replier dans les eaux les plus proches, c'est-à-dire shawiriciennes, causant un incident diplomatique entre la F.N.U.S et le Ranekika mais malgré tout les deux bâtiments ont pu revenir en métropole.

Pertes ranekikiennes :
17 destroyers (+5)
18 croiseurs (+7)
3 sous marins (+0)
23 frégates (+14)
Tous les navires de transports

-Fantassins réguliers: 99 560 hommes
-Canons d'artillerie mobiles (*): 130
-Canons de mortier : 3 100
-Blindés légers (*): 132
-Chars légers (*): 650
-Chars lourds (*): 680
-Batteries anti-aériennes (D.C.A. ou apparentées) (*): 305 + 3
Dillon (Roumalie + Fédération) - su par les pays impliqués :

- Les soldats roumaliens n'ont aucun mal à se placer comme demandé pour la défense de la ville, il faut dire que les planques ne manquent pas dans les ruines.
- Le quadrillage de la zone, appuyé par les hélicoptères, est bien effectué, aucune activité suspecte n'est à relever, c'est comme si la Main Noire avait tout simplement disparue du secteur.
- La tête de pont est en passe d'être achevée, le génie militaire roumalien est à l'œuvre et l'absence de confrontation avec l'ennemi permet de s'adonner pleinement aux fortifications des positions.
- Les DCAs sont installées et la flotte roumalienne est toujours sur le qui-vive, il n'y a qu'un absent pour que la fête commence : l'ennemi.
- Les paramilitaires de la Fédération sont bien arrivés. (@ Sovana : merci de quantifier précisément la flotte ménovienne présente, sans quoi je ne peux pas la prendre en compte)

En somme les préparatifs roumaliens avancent plus que bien, mais une question est au cœur de tous les esprits : "que fait la Main Noire ?", beaucoup s'attendent à une attaque fulgurante des mercenaires chaque jour qui passe, mais elle ne vient pas.


Main Noire - su par la Main Noire :

- Des troubles internes sévissent, plusieurs factions s'affrontent. Néanmoins rien ne filtre au-delà des forces de la Main Noire elles-même.

Pertes de la MN :
- 17 850 hommes (+ 17 850)
_________________________________________________________________________________________________

Avatar de l’utilisateur
Vladimir Ivanov
Messages : 2031
Inscription : 05 févr. 2020 12:37
NJ : Karmalistan
NJ V3 : Rostovie
Première date d'inscription : 14 mai 2008

Re: Le Jugement Dernier

Message par Vladimir Ivanov »

Thunderoad a écrit :
25 juin 2014 15:40
SECRET-DÉFENSE


http://www.simpolitique.com/post234766.html#234766
http://www.simpolitique.com/post236857.html#236857

Conformément à ses engagements pris avec la Roumalie , l'Hokkaido a mobilisé 3 000 hommes , puisés dans les réserves de vétérans sans enfants ni compagnes .
Tout comme l'intervention de la Division Hokkaido au Viek Kong au sein de la coalition , leurs intervention doit impérativement rester secrète : personne ne doit savoir que l'Hokkaido a rompu sa promesse de pacifisme .

Les soldats hokkaidiens mobilisés au sein de la Division Panthère , sont à l'entière disposition de l'état-major roumalien . Ils sont déjà prêts à toutes les potentialités .
_________________________________________________________________________________________________

Avatar de l’utilisateur
Vladimir Ivanov
Messages : 2031
Inscription : 05 févr. 2020 12:37
NJ : Karmalistan
NJ V3 : Rostovie
Première date d'inscription : 14 mai 2008

Re: Le Jugement Dernier

Message par Vladimir Ivanov »

Sir_Ulric a écrit :
06 juil. 2014 00:00
Les Limbes; un environnement pernicieux

Image

«Autrefois, les États-Unis du Pelabssa (Batman) et la Rostovie sous la férule du Temple du Rovostran (Bane), lors du titanesque combat final, se battirent farouchement...»


Image
«Les patrouilles se poursuivent dans les secteurs, et les éclaireurs visitent et rayent l'obscurité des vues pénibles et désolées»

Bande sonore d'accompagnement:


C'est au sein d'une zone aux allures cataclysmiques, que les Roumaliens bâtirent, au fur et à mesure des semaines qui s'écoulèrent, une redoutable et impressionnante citadelle renforcée, avec d'incalculables fortifications, souterraines comme terrestres, afin de palier une large diversité d'adversaires; ennemis qui continuaient à se camoufler dans de sordides crevasses, d'où ils provenaient tous, où, d'après les plus viles rumeurs, dévoraient-ils les cadavres de leurs innombrables victimes...Les sections roumaliennes du génie militaire adaptaient et parachevaient les quelques défenses qui s'imposaient encore dans les plans initiaux, pour, rien de mieux, que de confronter dignement de cruels fanatiques renfrognés. Loin d'être conçues pour retarder, les défenses furent élevées pour freiner, et même, dans une certaine mesure, résorber les impacts et juguler les agresseurs, ou dans un autre cas, les harceler...

Les événements énigmatiquement mystérieux se poursuivaient, et les hommes se maintenaient prêts à accomplir leur devoir, mais les étrangetés se multipliaient, avec les immenses vestiges d'une mégapole côtière entièrement désertée. Néanmoins, les combattants savaient pertinemment, ce, depuis longtemps, que leurs rivaux étaient des êtres dangereux, malfaisants, sadiques et vicieusement sournois. Ils n'attendaient qu'un moment pour jaillir, et l'État-major en avait conscience, et essayait de s'y préparer au mieux de ses capacités. Au moins, il n'était pas inconnu pour les troupiers que même les coins les plus obscurs de Dillon étaient sûrs...Au sens où aucun humain nuisible ne s'y retrouvait, pas plus que les rats.

Pendant que les habitudes se régularisaient, les entraînements se prorogeaient, plus les œuvres de consolidations, qui indubitablement, entretenaient les hommes en armes, les conditionnaient constamment à affronter les créatures les plus monstrueuses...

Heureusement pour la Roumalie, elle n'était désormais plus complètement seule à combattre; la Fédération offrait des vivres, des médicaments, ainsi que du matériel et des mains supplémentaires de paramilitaires endurcis. Ceci, sans officiellement inscrire dans les manifestes la présence d'Hokkaïdiens, qui furent spécialement dépêchés sur place pour guerroyer auprès des Roumaliens, sous les ordres directs du QG de celui-ci.



Image
«Concertation des officiers de l'État-Major royal de campagne»

[quote]<center>Informations sur les effectifs et divisions
Comptabilisé
Transfères accomplis


1er Division

-Prince-héritier Cheng Fu-Chin
-Fantassins réguliers: 120 000 ( -0 )
-Fusiliers-marins: 50 000
-Fusiliers de l'aviation: 20 000
-Fantassins irréguliers : 0
-Gardes royaux : 20 000
-Fantassins hokkaïdiens: 3 000

-Canons d'artillerie mobiles: 400
-Canons de mortier : 150
-Blindés légers: 400
-Chars légers: 600
-Chars lourds: 80
-Batteries antiaériennes: 200 ''+12 SRA-500''

1er escadre

-Patrouilleurs: 300
-Frégates: 70
-Destroyers: 30
-Croiseurs: 12
-Sous marins conventionnels: 40
-Porte-avions conventionnels: 2

1er escadron aéronaval

-Avions de combat: 220
-Bombardiers: 23
-Hélicoptères de combat: 38

Profil des forces armées:

Les hommes : Entraînement professionnel
La technologie : Moyenne
Les équipements : Bonne qualité

<center>
Phases de combat

Phase 1:
L’État-major, après mûres réflexions, sous le commandement du Prince-héritier Cheng Fu-Chin, ordonnera la formation de détachements expéditionnaires via des sections d’éclaireurs, afin de poursuivre les démarches d’exploration et de repérage au sol. Ceci constituera, en somme, 12 hommes par groupe, dont 20 équipes, dispersées, mais en contact radio constant. Ces unités cartographieront, analyseront le terrain et se chargeront de transmettre les moindres faits et gestes qu’ils relèveront, par des rapports quotidiens, cryptés grâce aux séquences confidentielles de codages roumaliens. Les troupiers de ces détachements effectueront leurs recherches hors du périmètre de la base. Ils seront (les tirailleurs) prévenus que les ouvrages de reconnaissance devront être strictement discrètes, et que la prudence devra être le mot d’ordre. Le QG leur accordera toutefois la permission de capturer des prisonniers et de recueillir de potentiels survivants pelabssiens.

Deux groupes de cavalerie légère, de 15 hommes, partiront aussi vers les terres désolées, et pourront, en toute logique, parcourir de larges distances.

En cas de trouvailles, quelles qu’elles soient, les éclaireurs se devront de les signaler.

Les éclaireurs à pied et les patrouilleurs utiliseront les services de brigades canines (chiens de guerre) pour dénicher des ennemis ou repérer les choses suspectes.

Phase 2:
L'immense citadelle, avec ses défenses fortifiées, et son réseau de tunnels souterrains avec leurs propres systèmes d'évacuation, devront être achevés, et une régularisation quotidienne des quarts de travail, et heures de repas et sommeil, sera constituée, afin de maintenir tous les hommes au mieux de leur capacité, et santé.

Dillon devra être entièrement fouillé (et déblayé par les engins motorisés adaptés), dans le but d'y chercher survivants et potentiels objets délaissés et utiles; véhicules en fonction, pièces, armes, ressources...Dans le même fait, s'il y avait des artefacts importants de l'histoire pelabssienne sur place, ils se devront d'être, à temps perdu, recherchés. Si des Pelabssiens sont trouvés, ils seront fouillés, nourris et escortés en toute sécurité à un point de contrôle, avant d'être acheminés à la clinique médicale de campagne, pour y subir des examens et une analyse approfondie, y recevoir un diagnostique, puis, des soins appropriés. C'est au point de contrôle que les survivants seront identifiés. Tous les survivants seront rassemblés dans un baraquement uniquement pour eux, surveillé par des sentinelles de la Garde royale, qui y appliqueront une vigilance assurée, afin d'y éviter que ces gens soient des complices de la Main Noire, ou des agents-saboteurs. Par ailleurs, tous les Pelabssiens bénéficieront d'un traitement généreux, mais rationné, et obtiendront les moyens de se vêtir et d'assurer leur salubrité hygiénique et clinique, d'avoir un gîte confortable, sans être luxueux. Néanmoins, ils ne disposeront pas d'accès aux réseaux de communication, tant que les combats subsisteront, et tous seront sous un couvre-feu, dans le but de les contrôler, et d'assurer leur sécurité. Certains auront accès à des thérapeutes, si besoin s'y trouve. Le ''camp de concentration'' pour Pelabssiens sera isolé du reste de la base, même s'il se situera en son centre, ceci, pour écarter les fuites d'informations qui pourraient procurer des avances aux ''espions''.

Dans le quartier des réfugiés, sera installé un brouilleur d'ondes moderne (acheté au Thorval il y a de cela quelque temps, avant la guerre), afin de couper la moindre communication dans l'enceinte des lieux, au cas où la méticuleuse fouille aurait échouée.

Plusieurs psychothérapeutes suivront médicalement la santé des gens recueillis, l'analyseront (toujours avec minimum un garde en présence, motif de sécurité) et dresseront leur profil mental. Par la même occasion, ceux-ci tenteront de leur offrir une sérénité d'esprit, par la méditation, et pour certains, par la canalisation des énergies (chakra), et d'autres, la pratique d'arts martiaux, sous la tutelle directe d'un maître qui leur enseignera la discipline et la maîtrise de l'esprit. Ils devront être remis sur pieds.

Si jamais il y a des ''taupes'' ennemies, les mesures à saisir seront établies: Capture et mise en garde à vue, puis, interrogatoire en règle, modérément musclé, afin d'obtenir des informations. Sans résultat, les captifs seront simplement sous l’œil averti de la Garde royale. Le suicide sera évité. Les détenus seront en confinement.

Phase 3:

La Marine royale poursuivra ses activités et patrouilles, et les navires lourdement armés préserveront leur attention sur les côtes, prêts à la moindre contre-attaque ou contre-offensive, prêts à répondre. Elle en profitera pour sécuriser le couloir de ravitaillement, ou du moins, terminer ce qui avait été entamer, pour complètement sécuriser les lieux.

Les appareils d'Azude, avec les paramilitaires, seront, dès leur arrivée, positionnés dans les angles morts des défenses, pour soutenir les militaires sur place.

Les régiments d'Hokkaïdo, récemment placés sous le commandement de l'État-major de Roumalie, seront dépêchés dans les ex-faubourgs de Dillon, et exploreront, avec des sous-officiers roumaliens à leur tête. Ils le feront dans la discrétion, subtilement, toujours appuyés, de loin, par deux unités de tireurs d'élite, aptes à intervenir, et en contact radio constant pour les demandes de reconnaissance longue-portée. Ces communications radios seront cryptés et codés.

Lors de la Guerre des Kapasanes, l'Empire du Tarnosia avait donné à la Roumalie des missiles, que les Roumaliens avaient ramené avec eux lorsqu'ils partirent. Ces missiles sont transférés dans les arsenaux de la base au Pelabssa, et préparés pour être utilisés.

Les quantités, selon les derniers registres de la Guerre au Kapasane:
(215) SRBM et V4 (284)
Image
«Les lieux les plus insolites, abandonnés et profonds de Dillon sont désormais éclairés»[/center]
[/quote]
_________________________________________________________________________________________________

Avatar de l’utilisateur
Vladimir Ivanov
Messages : 2031
Inscription : 05 févr. 2020 12:37
NJ : Karmalistan
NJ V3 : Rostovie
Première date d'inscription : 14 mai 2008

Re: Le Jugement Dernier

Message par Vladimir Ivanov »

MJ Technologie a écrit :
24 juil. 2014 19:15
]
Pelabviekong - Septembre 2024

Image
Dillon en ruines


Ranekika - su uniquement par le Ranekika et la Roumalie :

- Les restes de la Ière division, parvenus à survivre jusqu'ici ont commencé à faire route vers le nord et la position roumaliennes de Dillon après avoir réussi à établir le contact. Les éléments motorisés de la division sont ceux qui subissent le plus de pertes, et de toute façon les maigres réserves d'essence pousseront bientôt à abandonner ces éléments, les Généraux ne l'ont pas encore fait afin d'éviter que l'ennemi ne les récupère, mais c'est inévitable, d'autant plus que les ranekikiens voyagent en plein territoire de la Main Noire et se dirigent presque à l'aveuglette dans les lignes ennemis. Les immenses pertes subies et l'isolation du groupe portent d'importants coups au moral des troupes ranekikiennes, à tel point que plusieurs soldats se sont suicidés.

- La flotte ranekikienne est parvenue à fuir et à rentrer en métropole.

Pertes ranekikiennes :
17 destroyers
18 croiseurs
3 sous marins
23 frégates
Tous les navires de transports

-Fantassins réguliers: 110 760 hommes (+11 200)
-Canons d'artillerie mobiles (*): 130 (+30)
-Canons de mortier : 3 310 (+210)
-Blindés légers (*): 177 (+45)
-Chars légers (*): 850 (+200
-Chars lourds : 1 000 (+320)
-Batteries anti-aériennes (D.C.A. ou apparentées) (*): 305 + 3
Dillon (Roumalie + Fédération + Hokkaïdo ) - su par les pays impliqués :

- Les équipes de reconnaissance effectuent leur travail, non sans peine dans un environnement aussi désolé et inhospitalier. Ils parviennent, lentement mais sûrement à cartographier et à analyser le terrain pour les avances futures. Toutefois des pertes, rapidement recomplétées sont à noter, notamment parmi les groupes de cavalerie légère qui forment une cible plus visible et plus vulnérables aux guetteurs de la Main Noire. D'autres pertes sont dues aux pièges classiques de la Main Noire notamment dans les rangs hokkaidiens. Aucune capture de prisonniers et aucun mouvement suspect de l'ennemi pour le moment n'ont pu être repérés. Les hommes de la Main Noire semblent littéralement avoir disparus.
- Les fouilles et le déblaiement de Dillon avancent eux aussi lentement, mais en trois mois le travail a pu avancer de façon notable, seuls une soixantaine de survivants ont été recueilli, la plupart profondément traumatisés et blessés tant psychologiquement que physiquement par des mois de survie précaire dans une ville en ruine. Certains ont même expliqués en avoir été réduit à des pratiques cannibales pour survivre, ce qui a choqué les équipes médicales mais ne doivent pas être des cas isolés. Toutefois les survivants recueillis commencent à redevenir peu à peu des êtres civilisés, grâce aux nombreuses attentions roumaliennes.
- La voie maritime du ravitaillement est très bien sécurisée jusqu'ici, les flottes de la coalition n'ont repéré aucun navire de la Main Noire à proximité, pour l'instant...
- Les missiles sont bien arrivés.
Pertes roumaliennes :

- 70 hommes (+70)

Pertes de la fédération :

- 17 hommes (+17)

Pertes hokkaidiennes :

- 36 hommes (+36)
Main Noire - su par la Main Noire :

- Les troubles internes continuent de sévir et s'intensifient, principalement dans l'Est du Pelabssa où les rivalités claniques s'aggravent et menacent l'unité même de la Main Noire.

Pertes de la MN :
- 54 250 hommes (+ 36 400)
_________________________________________________________________________________________________

Avatar de l’utilisateur
Vladimir Ivanov
Messages : 2031
Inscription : 05 févr. 2020 12:37
NJ : Karmalistan
NJ V3 : Rostovie
Première date d'inscription : 14 mai 2008

Re: Le Jugement Dernier

Message par Vladimir Ivanov »

Rumy a écrit :
24 juil. 2014 19:50
Image


Image
Son Altesse d'État, Sima Luo, Ministre Impérial de la Défense
Missive à la Coalition
Classification: Confidentiel

L'Empire du Kaiyuan est depuis quelques années déjà en guerre ouverte contre la Main Noire. Ses troupes ont combattu la Main Noire au Zanyane et combattent toujours celle-ci au Viek Koing. Sans oublier l'aide humanitaire, l'aide logistique et le ravitaillement qu'elle offre aux Impérians en Impériak contre la Main Noire. Bien que la grogne sociale gronde au pays face aux 40.000 soldats Kaiyuanais qui ont déjà perdu la vie dans ce conflit, l'Empire a décider de s'impliquer sur le front Pelabssien.

Le pays étant en économie de guerre, des convois de ravitaillement en munitions, en carburant, en médicaments et matériels seront installé le long de la côte est du Kaiyuan et Dillon.

Port-Wittenberg - Dillon
Phnom Thom - Dillon
Kine - Dillon

Ces trois point de départ se rejoindront en plein mer pour former une seule ligne de ravitaillement escorté par la[spoiler="7e, 8e et 9e flotte Kaiyuanaise"]45 Patrouilleurs
6 Frégates
3 Croiseurs
3 Destroyers[/spoiler].

De plus, le Kaiyuan formera une Force Expéditionnaire composé de volontaires au sein de l'Armée, de la Garde nationale et des réservistes.
_________________________________________________________________________________________________

Avatar de l’utilisateur
Vladimir Ivanov
Messages : 2031
Inscription : 05 févr. 2020 12:37
NJ : Karmalistan
NJ V3 : Rostovie
Première date d'inscription : 14 mai 2008

Re: Le Jugement Dernier

Message par Vladimir Ivanov »

Sir_Ulric a écrit :
25 juil. 2014 22:35
Silence insondable, dévoilements opportuns

ImageImage
«Dillon et ses faubourgs, explorés»


Le Quartier général, après un peu plus de trois longs mois, ne constata rien de mieux que l’apparition d’une soixantaine de survivants au cœur de l’ex-ville côtière de Dillon, rapidement pris en charge, pour plus d’une centaine de morts dans les rangs, indistinctement des allégeances de la Coalition. Un bilan qui ne réjouissait aucun individu, surtout quand les traitants savaient que les escouades envoyées étaient dotées de balises radios actives, de chiens de guerre et de pisteurs, en petits nombres. Néanmoins, ce qui indignait le commandement, s’était d’apprendre que toutes ces pertes n’avaient aucun meurtrier, en apparence. Nulle personne tuée, capturée ou même localisée, en matière d’ennemi.

Ainsi, le commandant en chef de la campagne, le Prince-héritier Cheng Fu-Chin, se réunit avec ses officiers, et entama quelques discussions, tout juste après avoir été informé des derniers rapports sur ceux récemment décédés : «Messieurs, il vient de m’être révélé que plusieurs hommes sous notre vigilance ont été étrangement les victimes de soi-disant francs-tireurs isolés, dont nous n’avons guère seulement entrevu l’ombrage…Qu’est-ce que ça signifie ?» Un vieil officiel s’avança, présenta à son prince une légère et rapide inclinaison, avant de répondre : «Votre Altesse, ces personnes tombèrent dans des pièges artisanaux délaissés, sur des mines enfouies et sur des tireurs camouflés qui, dès avoir accomplis leur besogne, se retirèrent…sans bien sûr omettre de notre calcul les pertes certes mineures, mais relatives au réaménagement de Dillon…», puis, soudainement interrompu par le geste vif de la main du meneur, et par quelques mots expéditifs qui semblaient révéler que les chiffres importaient peu, et que seul le concret allait faire progresser les chose, l’officier cessa d’émettre ses explications, pour laisser sa place au plus jeune des êtres au sein de la tente, moins gradé, qui venait de se faire interpellé par son commandant : «Altesse, évidemment, nous ne pouvons que déplorer les braves qui nous fûmes ainsi farouchement arraché, et les inexplicables trépassés chez les volontaires azudiens, sensés, à l’origine, être les gardiens de nos angles morts défensifs, avec leurs engins à projectiles létaux automatisés. En ce sens, nous devrions, selon moi, réitérer nos ordres et raffermir l’importance de la coordination au cœur de nos relations avec nos alliés. Ceci, sans négliger d’ajouter à chacune des unités expéditionnaires, un minimum d’un spécialiste dans l’art du pistage, même si, nos canidés auraient déjà dû amplement suffire…Le point qui est inquiétant, est celui que tous nos groupes avaient à leur disposition, déjà des tireurs d’élite, et donc, théoriquement, les éclaireurs auraient été supposés avertir, en cas de danger, ceux-ci, pour repérer et éliminer les protagonistes isolés… » Le chef n’eut d’autre chose à démontrer, qu’un hochement d’approbation, avant d’ordonner la fin de la concertation.



Image
«Concertation des officiers de l'État-Major royal de campagne»

[quote]Informations sur les effectifs et divisions
Comptabilisé
Transfères accomplis


1er Division

-Prince-héritier Cheng Fu-Chin
-Fantassins réguliers: 119 930 ( -70 )
-Fusiliers-marins: 50 000
-Fusiliers de l'aviation: 20 000
-Fantassins irréguliers : 0
-Gardes royaux : 20 000
-Fantassins hokkaïdiens: 2 964 ( -36 )

-Canons d'artillerie mobiles: 400
-Canons de mortier : 150
-Blindés légers: 400
-Chars légers: 600
-Chars lourds: 80
-Batteries antiaériennes: 200 ''+12 SRA-500''

1er escadre

-Patrouilleurs: 300
-Frégates: 70
-Destroyers: 30
-Croiseurs: 12
-Sous marins conventionnels: 40
-Porte-avions conventionnels: 2

1er escadron aéronaval

-Avions de combat: 220
-Bombardiers: 23
-Hélicoptères de combat: 38

Profil des forces armées:

Les hommes : Entraînement professionnel
La technologie : Moyenne
Les équipements : Bonne qualité

Phases de combat

Formellement, le Prince-héritier Cheng Fu-Chin dissoudra les équipes d’éclaireurs, qui accomplirent leur travail, et formera quelques autres groupuscules armés, qui auront pour ordre de pénétrer la terra incognita sous la férule de la Main Noire.

Premièrement, ces nouvelles unités d’éclaireurs seront composées de douze hommes, combattants, dont un infirmier de terrain, un opérateur radio, un pisteur (qui est maître-chien), un sapeur et huit militaires de carrière, sans omettre deux chiens par unité, qui flaireront et repéreront les incohérences, ou, à l’occurrence, les potentiels adversaires. Quinze groupes comme celui-ci seront assemblés, et envoyés à la lisière de la zone connue, afin d’effectuer des travaux de repérage, de sauvetage et de ramassage. Ils auront pour directive stricte de toujours demeurer en contact, et d’émettre un rapport aux six heures. Un groupe de nuit et un de jour prendra forme, et s’échangera leur itinéraire par quart de douze heures. Les hommes inscriront les coordonnés explorées, les détails géographiques et techniques, afin que l’autre équipe qui prendra le relais, sache pertinemment à quoi s’attendre, et puisse progresser. Lesdits horaires seront ainsi formés afin que tous les hommes aient la possibilité de correctement se reposer en sécurité, au campement, puissent ramener les capturés et/ou les réfugiés, pour qu’ils se sustentent, entretiennent et rééquilibrent leur matériel, ou afin qu’ils reçoivent, pour les blessés, les soins appropriés. Précisément, si les éclaireurs se positionnent hors de la portée radio, ils se devront d’installer une antenne relais subtile, et la notée dans les plans, afin d’étendre le champs de rayonnement des communications. Les groupements devront être prudents.

Deuxièmement, les paramilitaires, qui ont actuellement à leur disposition, des tourelles automatiques avec systèmes de visé, recevront l’ordre formel de rester à leur place, au sein des positions qui assurent la protection des angles morts. Les décès incompréhensibles des membres de leur groupe, au sein même des zones sécurisées, laissent le commandement dans l’ignorance, mais les officiers s’accorderont pour dire qu’avec les opérateurs de la Fédération, une vigie de deux tireurs d’élite sera installée, pour couvrir les paramilitaires, qui auront pour ordre direct de maintenir un contact radio, et d’annoncer les moindres détails suspects.

Troisièmement, les groupuscules de douze hommes précédemment mentionnés qui partiront, seront, de peu, suivi par deux tireurs d’élite, qui surveilleront les entourages, discrètement, et veilleront à couvrir les explorateurs, et à éviter les pertes. Eux aussi, ils seront en contact radio, et demeureront liés au groupe qu’ils poursuivront. Il sera formellement interdit de faire mouvement seul en territoire non sécurisé, même pour les besoins naturels, où, dans tel cas, ils seront, au minimum, couverts par un confrère.

Quatrièmement, au cœur de la base, et de Dillon, les patrouilles seront continuellement en vigueur, distribué en quarts de travail, comme cité plus haut, dans les autres ordres (opérations précédentes). Les hélicoptères de combat quadrilleront les secteurs, dont quatre d’entres eux, s’aventureront dans les ex-faubourgs de Dillon, et soutiendront, si nécessaire, les régiments hokkaïdiens.

Cinquièmement, le déblayage de Dillon devra se poursuivre, les traitements et procédures de sécurité énoncés pour les réfugiés et détenus seront maintenus, comme révélé dans les précédents dévoilements, dans l’autre opération.

Sixièmement, la station de communication de campagne aura pour devoir de maintenir le contact avec les Renakikiens en désoeuvrement, de les guider, et de leur offrir un soutien moral, qui leur sera indispensable. Si les généraux du corps expéditionnaire renakikien avouent qu’ils sont en manque de fournitures, les opérateurs auront pour directive de leur affirmer que la meilleure solution est de saboter les véhicules lourds (rendre inutilisables), de siphonner les réservoirs d’essence de ceux-ci et de récupérer et rationner. Il leur sera demander de préserver les véhicules motorisés légers pour le transport, et chars peu encombrants, ainsi classés en engins prioritaires pour la sauvegarde de la vie leurs hommes. Qui plus est, afin de les rassurer, il leur sera raconter qu’une escouade viendra à leur rencontre, en guise de guide pour les mener, sans bémol, au campement, et donc, en sécurité, là où il y a victuailles, breuvages et autres commodités essentielles pour survivre.

Septièmement, en conformité avec ce qui fut dit dans la sixième phase, la QG regroupera une escouade de sauvetage, équipée pour les combats rudes, qui se dirigera vers les troupiers abandonnés du Renakika. Cette escouade sera prioritaire, et établira le contact direct avec les soldats délaissés, pour les mener au campement de base. Cette escouade aura pour composition cinquante hommes, divisés en deux, afin de rester discret. Ils feront jonction une fois devant les Renakikiens. Quand les hommes de l’unité arriveront, ils demanderont immédiatement aux groupes de se disperser en cinq contingents équilibrés, plus ou moins éloignés l’un de l’autre, pour être aptes à confronter, et se retirer, vite, et éviter au maximum les pertes, afin se regrouper finalement en zone sécurisée. Évidemment, chacun des groupes séparés recevra minimum deux guides roumaliens pour se diriger vers la base. Lesdits groupes qui se formeront pour la courte randonné, mettront en œuvre une formation simple : Organes fragiles à l’intérieur du contingent, et hommes forts et pleine possession de leurs habilités, en guise d’enveloppe, comme les éléphants qui entourent les petits en cas de confrontation.

Huitièmement, considérant (selon vous, B-MJA) que la forteresse et ses défenses sont opérationnelles, les quarts de travail susmentionnés dans les autres opérations seront maintenus.

Neuvièmement, deux avions seront dépêchés : Un pour élargir furtivement les zones découvertes, et l’autre, pour parachuter une équipe de commandos de vingt homme d’élite, armés et équipés pour survivre. Ils seront largués loin derrière les lignes ennemies, pour émettre rapidement le repérage des Sanctuaires, ou les positionnements de l’adversaire. Du même fait, s’ils peuvent s’infiltrer, grâce aux uniformes, (masque à gaz pour se camoufler) ils le feront. Ces vingt hommes parleront le rostov (russe). Lesdits hommes devront renseigner le plus possible l’Etat-major de ce qui se passe.

Le reste des hommes et du fonctionnement demeurera identique aux autres spécificités mentionnées plus tôt, et sévèrement respectées et appliquées.

Dernièrement, les psychothérapeutes en charge des survivants, questionneront les réfugiés, et divulgueront les informations, si louables et fiables, au QG.


Image
«Acolytes-guetteurs de la Main Noire»[/center]
[/quote]
_________________________________________________________________________________________________

Avatar de l’utilisateur
Vladimir Ivanov
Messages : 2031
Inscription : 05 févr. 2020 12:37
NJ : Karmalistan
NJ V3 : Rostovie
Première date d'inscription : 14 mai 2008

Re: Le Jugement Dernier

Message par Vladimir Ivanov »

L’HÉRÉSIE DE LA SURENCHÈRE
douce musique !

ATTENTION ! lecture déconseillée aux plus sensibles !

Conformément au rappel du MJ ===> http://www.simpolitique.com/post234853.html#234853

Image
en vert : présence roumalienne peu après le débarquement (et zone tampon en blanc avec excursions fréquentes des éclaireurs et patrouilles roumaliennes et rostoves)
en rouge foncé : Main Noire loyale
en violet : Main Noire insurgée (rebaptisée "Nouvelle Main Noire")


La révolte intérieure des forces de la Main Noire au Pelabssa s'empire et se concrétise (l'aide alimentaire extérieure demeure encore bien insuffisante).
Un parfait inconnu, prétendant d'abord avoir le même pseudonyme que Terrerov (à savoir le clown...) et tout récemment devenu archidiacre et commandant de la Main Noire au Pelabssa sous le nom de "Stepan Beriejov", s'est autoproclamé "Exécuteur du Rovostran", sans le consentement du Terrerov originel -dit "Vieko", lui-même actuel "Exécuteur" en charge des opérations armées au nord-Vicaskaran.
L’Exécuteur, comme détenant du grade du Rovostran, est celui qui est chargé par la secte d'imposer l'idéal ultrakirovien dans une région donnée. Le plus célèbre étant Joseph Markov, qui était le premier d'entre eux ("Grand-Executeur") chargé de rééduquer la Rostovie elle-même.
Tandis que les forces insurrectionnelles se sont regroupées vers l’extrémité Nord du pays, les forces loyalistes du Clown ont fini par se réorganiser après le soulèvement, en particulier autour des principaux pôles de concentration humaine (centres d'internement expérimentaux). Leur capitale et QG se situe à Sanrow, au centre du pays, ancienne ville moyenne reconvertie en sanctuaire militaire.

Autour de leur nouveau général et chef spirituel, les insurgés de la Main Noire au Pelabssa -qualifiés d'hérétiques par les loyalistes- se revendiquent d'un terienkovisme épuré selon les principes de base de la révolution permanente. En effet, selon eux, la révolution permanente nécessaire à l'accélération de l'évolution sociale et biotechnique de l'Homme, implique le renouvellement régulier des élites dirigeantes de la secte considérée comme inévitablement corrompue à terme par le pouvoir et la bureaucratie, à l'exception du guide suprême (place vacante depuis la condamnation de Kirov) et de l'Exarque, à savoir Ivan Terienkov. Markov jouit lui aussi d'une certaine immunité -de facto- grâce à son zèle ultrarévolutionnaire et à sa fidélité hiérarchique.
Voilà pour la revendication officielle de la Main Noire insurgée. La seconde, plus implicite mais sans doute plus réelle... consiste à pouvoir pratiquer le cannibalisme, pourtant jamais promue par la secte rostove.
Ce schisme à l'intérieur de la plus redoutée des organisations extra-nationales du monde est due à l'isolement de fait du Pelabviekong, qui n'a pu avoir de relations/communications avec Terienkov ou ses agents (réfugiés dans la ZATO de Turra en Rostovie du Nord).
Mes frères, la très glorieuse Main Noire a été confisqué par une bête de cirque.

Depuis la perte de contact avec le Kraï et le Grand Exarque Terienkov, en effet, la grande Révolution Mondiale a été gelé. La dynamique auto-régénérante qu'impose la Transfiguration techno-évolutionnaire* et appelle à l'extermination des parasites qui rouillent les instruments nécessaires à ce mécanisme, est en panne.
Ces bureaucrates complices, travaillant pour le Clown plutôt que pour le divin Ultra, cet "Ultra" rovostraniste qu'ils devaient servir corps et âme, ne font plus que recenser des prisonniers destinés à une Transfiguration improductive qui finalement, n'a même pas lieu.
En tant que nouvel Executeur élu par le Rovostran selon les principes élémentaires de la dynamique auto-régénérante, je propose la condamnation à mort du clown, et l'élimination sans pitié de tous les parasites qui ont pullulé à ses côtés au Pelabviekong.

Après la semence militaire, nous avons cultivé, par nos fourches, nos pelles et nos piques industrielles, plus de vingt millions de prisonniers bien mûrs, qui, avec l'achèvement de la germination rééducative, ne demandent qu'à être récoltés.
Que fait Vieko-le-Clown ? Ce traître soudainement pris d'un élan de charité ? Il gâche toute la récolte avec son oïdium, qui a déjà tué plus d'un million d'organismes humains !

Mes chers disciples, nous avons besoin de fongicides pour assainir notre réserve d'amidon.
Pour cela, il faut d'abord renouveler tout le commandement militaire de la section régionale de la Main Noire. Cela est une condition indispensable pour pouvoir tout à la fois transfigurer les nouveaux convertis entassés dans ces centres, et nourrir notre armée famélique. Cette Transfiguration, exige donc le remplacement du clown, chef de guerre périmé, par un nouveau leader, fidèle aux enseignements de l'Exarque, que je me propose de représenter.
Enfin, pour combattre les récalcitrants conservateurs, j'annonce la création de la Nouvelle Main Noire, promise à un long et bel avenir.

Vive le Rovostran,
Vive Terienkov,
Vive le Pelabviekong !

L'autoproclamé "Executeur", Stepan Beriejov.
(*=laquelle précède la Rédemption)

Image
Stepan Beriejov, le fondateur et leader de la Nouvelle Main Noire. Ses détracteurs au sein du Rovostran invoqueront son sadisme pour prouver son comportement hérétique... un sadisme qui a, malheureusement pour eux, du mal à se distinguer de celui du Clown...

Les pertes depuis les affrontements entre MN et NMN se chiffrent par milliers :
_ 10 000 soldats des forces régulières morts
_ 100 000 combattants des sections externes tués
_ 50 pièces d'artillerie perdues
_ 700 chars et blindés légers détruits
_ 300 chars lourds
_ 650 batteries de DCA
_ 10 hélicoptères
_ 20 avions

Aucun mouvement de troupe ni tir n'est engagé contre les expéditionnaires roumaliens, bien qu'ils soient surveillés par des patrouilles aériennes prudentes et excursions de reconnaissance au sol. La zone intermédiaire (indiquée sur la carte en blanc) sert de zone tampon plus ou moins démilitarisée, séparant les forces roumaliennes des forces de la Main Noire et de leurs camps d'internement expérimentaux.

Alors que la Main Noire continue d'empoisonner sa réserve de prisonniers par l'inoculation de vers responsables de la filariose lymphatique, transformant les visages en pieuvres, les testicules en ballon de basket, et les membres -inférieurs comme supérieurs- en monstruosité biologique, la Nouvelle Main Noire, elle, a déjà décimé la population de quatre centres d'internement expérimentaux, tuant quelques 800 000 personnes depuis la début de l'insurrection armée, triées après égorgement, cuits et mangées pour les cadavres les plus sains. La peau et les os récupérés avant et après les festins, servent d'outil de fortune à tout faire (vêtements, tentes, armes de main...) pour les sections les moins équipées. Certains cadavres sont volontairement conservés, mais le climat chaud et humide, ainsi que le manque de sel entraine le pourrissement de la plupart d'entre-eux.

Selon les dernières estimations, en tenant compte aussi bien des surenchères de cruauté infligées par les deux Main Noire aux prisonniers, de la famine et des nombreuses maladies qui frappent indistinctement homme, femme, enfant et vieillard, il ne resterait plus que 15 millions de prisonniers pelabssiens vivants.
_________________________________________________________________________________________________

Avatar de l’utilisateur
Vladimir Ivanov
Messages : 2031
Inscription : 05 févr. 2020 12:37
NJ : Karmalistan
NJ V3 : Rostovie
Première date d'inscription : 14 mai 2008

Re: Le Jugement Dernier

Message par Vladimir Ivanov »

Alex Scker a écrit :
30 juil. 2014 02:24
Opération suspendue, les unités sont rapatriées
Image


La République Technocratique de Menovie annonce à l'Etat-Major fédéral sa décision de retirer une partie des troupes engagées de l'armée fédérée.

Ainsi, les forces intégrées restant au service de l'armée fédérale sont composées de :

1/2 Un sous-marin
0/2 destroyers
1000/1000 soldats menoviens

Les troupes menoviennes sur place ont pour obligation d'accomplir uniquement des missions de « sécurisation » et donc de remplir le rôle de sentinelles (ce afin de ne pas briser les accords fédéraux et d'éviter d'éventuels « soucis » avec le Directoire et les fédéraux).

Secret :

Les généraux menoviens, envoient (depuis les ports fiemançais de la côte sud de la métropole fiemançaise) à la base fiemançaise de Havrefranc au Terrile (D28) :

6 croiseurs
2 destroyers
4 frégates
3 sous-marins
25 patrouilleurs
10 000 soldats menoviens
30 chars légers
20 blindes legers
20 canons de mortier

Le satellite Menovien « God's eye » est affecté à la surveillance de la région du nord du Pelabssa au Terrile (D28).

Les troupe étant intraçables si transportées par la Fiemance, leurs ordres sont maintenus sauf bien entendu pour ce qui est des navires de guerres selon les ordres donnés ici.
_________________________________________________________________________________________________

Avatar de l’utilisateur
Vladimir Ivanov
Messages : 2031
Inscription : 05 févr. 2020 12:37
NJ : Karmalistan
NJ V3 : Rostovie
Première date d'inscription : 14 mai 2008

Re: Le Jugement Dernier

Message par Vladimir Ivanov »

Otto a écrit :
06 août 2014 06:22
Image


Les corps suivants partent discrètement en direction des ports Gädhlandais afin de soutenir l'effort de guerre fiémancais dans le conflit :
  • Erst Panzertruppe
    Première troupe blindée

    3.000 hommes
    102 chars lourds
    400 chars légers
    8 blindés légers
  • Zweite Infantrietruppe
    Deuxième troupe d’infanterie

    10.000 hommes
    50 blindés légers
    4 chars légers
  • Dritte Infantrietruppe
    Troisième troupe d’infanterie

    10.000 hommes
    50 blindés légers
Un dizaine d'hélicoptère d'assaut viennent se joindre aux soldats, ainsi qu'un patrouilleur : le Franz-Otto I.
_________________________________________________________________________________________________

Répondre

Revenir à « Conflits internationaux »