Données et informations

Janubo-Marquésie 30
Avatar de l’utilisateur
Siman
Messages : 1102
Inscription : 05 févr. 2020 13:15
NJ : Kars
NJ V3 : Raksasa

Données et informations

Message par Siman »

Données et informations

Image
Vue d'une banlieue d'Al Karak, la capitale du Gouvernorat.

Ce sujet contient diverses informations et données sur Al Dranaf.
L'utilisation de celles-ci est possible. En cas de doutes, demandez.


INDEX DES PUBLICATIONS

Avatar de l’utilisateur
Siman
Messages : 1102
Inscription : 05 févr. 2020 13:15
NJ : Kars
NJ V3 : Raksasa

Re: Données et informations

Message par Siman »

JTA

Image
Drapeau du JTA

Nom : JTA (en français : Front de libération musulman)
Objectif : Instauration d’un califat régi par la charia
Date de formation : 28 juillet 2028
Mode opératoire : Lutte armée, guérilla, terrorisme, attentat à la bombe et prise d’otages
Zone d’opération : Nord d’Al Dranaf
Chefs principaux : Abou Al-Birsi Image alias "le Byrsien"
Membres : 8 000 à 10 000 hommes

Description : Le JTA est un groupe salafisme djihadiste. Il prône une société reposant sur les lois de la charia. Le seul régime qu’elle prône en Al Dranaf est le califat, et qualifie la démocratie de "religion des impies". Son leader byrsien, Abou Al-Birsi, affirme que le seul objectif de son groupe est la chute du régime d’Al Karak, qu’il soit slézan ou karsais afin d’y créer un califat dont il serait à la tête. Pendant un temps, après la fin de la guerre de Dranavie (Mars 2041), le JTA cherche alors à donner à l'Occident et à l’occupant karsais une image plus présentable et se faire passer comme une force politique légitime en Al Dranaf, notamment en se distinguant de l'extrémisme de certaines mouvances rebelles vis-à-vis des minorités religieuses chrétiennes et juives. Cela n’efface pas pour autant le passif important du JTA dans l’activité terroriste puisqu’il est impliqué directement ou indirectement dans la mort de plus de 1 235 personnes en Al Dranaf depuis sa création en 2028. Le groupe dispose de cellules dormantes au Byrsa et au Kars.

Après la guerre de Dranavie, le JTA accepte la proposition de désarmement faite par le Kars en contrepartie d’aides financières importantes et des concessions sur l’autonomie de gestion dont pourrait bénéficier les anciens membres du groupe une fois les karsais au pouvoir. A l’épreuve des faits, l’alliance nouée entre les karsais et le JTA pour expulser les slézans du continent ne tient plus et explose au début de l’année 2042 après des violences commises dans les grands centres urbains du pays. Le JTA est dès lors considéré comme un groupe terroriste par la direction centrale du renseignement karsais.

Image
Rare photographie d'Abou Al-Birsi

Répondre

Revenir à « Al-Dranaf »