Domaine du Shinsoku | 新昃藩

En ligne
Avatar de l’utilisateur
Cyrus
Messages : 1055
Inscription : 04 févr. 2020 09:50
NJ : Chikkai
NJ V4 : Nvlle-Gallesterre / Shendoake
NJ V3 : Juzderistan / Oranje
Première date d'inscription : 22 décembre 2014

Domaine du Shinsoku | 新昃藩

Message par Cyrus »

Présentation du Domaine à venir
Image

En ligne
Avatar de l’utilisateur
Cyrus
Messages : 1055
Inscription : 04 févr. 2020 09:50
NJ : Chikkai
NJ V4 : Nvlle-Gallesterre / Shendoake
NJ V3 : Juzderistan / Oranje
Première date d'inscription : 22 décembre 2014

Re: Domaine du Shinsoku | 新昃藩

Message par Cyrus »

Tranche de vie: Le Grand Départ

15 Octobre 2041
Ca y est, tout est enfin prêt pour le grand départ. Cela faisait des mois que l'idée fantasque que flottaient certains entrepreneurs Chikkai était en train de prendre forme: le Chikkai, tout comme la Lantanie ou le Shnieretz, devrait se doter d'une concession au Tarnosia, cette terre Algarbienne ancrée dans d'antiques traditions et dont le mode de vie était inchangé ou presque depuis près de mille ans. La tâche ne sera pas facile pour les Chikkais, urbains, hypercivilisés et habitués au confort et à la technologie moderne. Mais les richesses de la terre vierge qu'est le Tarnosia en valent la chandelle. C'est pourquoi Nomura Holdings, de son initiative privée, avait pris la décision d'envoyer un contingent expéditionnaire au Tarnosia et d'y établir une présence durable du Chikkai. La cible est une péninsule à l'extrême-sud du pays, ainsi que l'île qui l'avoisine. Il s'agit d'un territoire peu peuplé: à peine quelques pêcheurs, éloignés de tout grand centre urbain. Et pourtant, situé à cheval entre l'océan et le grand fleuve qui marque la limite occidentale de l'Empire Tarnois, cette péninsule oubliée de tous pouvait être élevée au rang de carrefour commercial du Tarnosia, si seulement quelqu'un y mettait les moyens.

Aucune reconnaissance préalable du territoire n'avait été possible, personne n'est même certain du caractère du seigneur gouvernant ces arpents de terre, et l'on ne sait pas exactement quels ressources se cachent dans le sol des terres de la future concession Chikkai. D'établir un avant poste sans déclarer la guerre à l'Empire entier, et de le faire avec une technologie minimale, c'est la mission risquée qui a été confiée à Takeshi Satoi, un manager extrêmement compétent originaire de Shiroikazan dans le nord du Chikkai, à l'accent prononcé et au caractère bien trempé. A ses côtés, stratèges, techniciens, logisticiens et anthropologues ont été recrutés pour une mission à nul autre pareille: se tailler une part de l'immense gâteau Tarnois.

Tant qu'il fournira des résultats à Nomura Holdings et au Chikkai, Satoi aura carte blanche sur la façon dont est gérée sa concession et sur l'attitude à adopter auprès des natifs Tarnois, conquérante ou conciliante. Sur le conseil de ses assistants, c'est plutôt sur la deuxième attitude que misera Satoi: Il ne s'agit pas de révolutionner le Tarnosia et de rouler sut l'Empire avec l'armée entière du Chikkai (très faible de toute façon), mais bien de créer une relation de confiance avec les autorités et d'en retirer des privilèges. Pour cela, les Chikkais vont se grimer: finis les costumes-cravates des businessmen, place aux armures de Samouraï (en acier moderne, tout comme leurs épées) et aux coutumes traditionnelles des Daimyôs Teikos. Pour l'occasion, Takeshi Saito a même adopté un nom à la mode des seigneurs de l'époque (ou bien du Wakoku, mais le dix-septième Siècle et le Bakufu Nordique ont beaucoup en commun), Satoi Iemitsu, Daimyô du clan Satoi, souverain du futur Domaine de Shinsoku. Les gardes du corps aux lunettes de soleil deviennent des "Néo-Samourais" en armure, leurs armes à feu soigneusement camouflées sous leur armure. Enfin, toute technologie moderne devra être utilisée avec parcimonie et soigneusement expliquée comme de la sorcellerie: un navire moderne transportera certes tout ce dont le domaine pourrait avoir besoin les premiers mois, mais il tractera aussi un navire fabriqué pour sembler sorti tout droit de l'époque féodale Teiko, mais discrètement guidé par des moteurs solaires afin de paraître pour des sorciers maîtrisant les eaux, même par vent plat. C'est ce navire, et non le monstre de métal, que verront les natifs. Ce n'est pas du paracétamol, mais de la poudre de lune, qui leur sera donnée en médecine. Ce ne sera pas une grande corporation qui viendra exploiter leur terre, mais des sorciers-guerriers des Terres du Soleil qui béniront leur terre, en exorcisant les démons par leurs étranges rituels.

Tout semble enfin prêt, et Satoi Iemitsu, déjà dans son armure alors que le navire vient à peine de quitter les quais de Kinto, prend le large, pensant que c'est peut-être la dernière fois qu'il voit sa terre natale, au moins pour plusieurs années. Que lui réserve le Tarnosia? La mort? La fortune? Il ne le saura que là bas, et le voyage est prévu pour durer plusieurs semaines afin d'éviter les pires tempêtes et de maintenir le navire traditionnel en l'état. Il a le temps de méditer sur son sort d'ici là.


Image
Takeshi Satoi, autrefois manager pour Nomura, maintenant Satoi Iemitsu, futur seigneur du Shinsoku.


Image

En ligne
Avatar de l’utilisateur
Cyrus
Messages : 1055
Inscription : 04 févr. 2020 09:50
NJ : Chikkai
NJ V4 : Nvlle-Gallesterre / Shendoake
NJ V3 : Juzderistan / Oranje
Première date d'inscription : 22 décembre 2014

Re: Domaine du Shinsoku | 新昃藩

Message par Cyrus »

Autre Monde: La conquête des Terres de Jarbok

27 Mars 2042
Cela faisait maintenant plusieurs mois que Satoi Iemitsu et son équipe étaient arrivés au Tarnosia. Le contexte politique local semblait favorable: l'île sur laquelle devait s'installer le Shinsoku, nom donné à la concession que devait se tailler Satoi, était sous le contrôle de deux minuscules seigneurs qui se haïssaient mutuellement, le seigneur Kargane au Nord, et le Seigneur Jarbok au Sud. Tous deux n'avaient que des liens très minimaux avec le reste de l'empire, et ne dominaient qu'une faible population de pêcheurs. La solution semblait alors évidente: au vu des plans futurs du Chikkai, Satoi se rendit, accompagné de sa garde, afin de rendre hommage à Kargane, lui offrant afin de montrer les prouesses de ses "Mages du Feu et du Fer" (nom donné aux ingénieurs de l'équipe de Satoi), un "Soleil Miniature", qui captait la lumière du soleil afin de la restituer à volonté (en réalité, une simple lampe-torche fonctionnant à l'énergie solaire, un bête gadget). Promettant l'aide de ses Mages, Satoi, qui avait pris devant Kargane le titre de "Prince des Mers d'Orient", offrit de lancer une guerre qui permettrait au seigneur Tarnois de définitivement se débarasser de son rival Jarbok.

Kargane fut évidemment enchanté de la proposition: depuis plus de deux siècles, sa famille et celle de Jarbok étaient en guerre, mais aucun des deux seigneurs ne pouvait prendre l'ascendant sur l'autre du fait de leurs quelques centaines à peine d'hommes mobilisables. Trois cents guerriers d'élite commandés par des mages était une aubaine inespérée. Si la guerre était gagnée, Kargane obtiendrait quelques arpents de terre, ainsi qu'une alliance avec les mages, à condition qu'il ne s'approche sous aucun prétexte de la forteresse que construirait Satoi à la pointe sud de l'île. Tant que Kargane se tenait à ces termes, il serait un seigneur riche et protégé par la puissance des mages, qui, une fois leur citadelle établie, s'attelleraient à fonder une guile de mages sur la petite île, ainsi qu'un port de commerce. La guerre fut décisive et rapide: les mille hommes combinés de Satoi et Kargane fondirent par surprise sur le principal village contrôlé par Jarbok, passant les hommes au fil de l'épée et réduisant les femmes et les hommes en esclavage. Kargane perdit une vingtaine d'hommes, Satoi aucun, n'ayant qu'un blessé ayant subi la coupure d'une lame le long de son visage, une plaie impressionnante mais pas dangereuse grâce aux Eaux Médicinales magiques (de l'Alcool désinfectant).

De là, la victoire fut rapide. Jarbok avait réuni ses quelques hommes en état de se battre, mais lorsqu'ils arrivèrent face à face avec les troupes de Satoi et Kargane, ils étaient en sous-nombre, à peine 300 contre 1000. La bataille de la Colline des Sorciers, comme elle fut nommée par Kargane, fut une victoire décisive: presque aucun soldat de Jarbok ne survécut, et le seigneur lui-même fut décapité, tout comme ses deux fils, et après la prise de son domaine les femmes de ces fils et leurs enfants, terminant une bonne fois pour toute la lignée de Jarbok. De là, le travail à faire serait rapide: les quelques sujets restants de Jarbok furent réduits en esclavage par Satoi, et forcés de travailler à la construction de sa citadelle, la main-d'oeuvre manquant un peu. Actuellement, seule une petite parti du château de Satoi était terminée, et le bâtiment prendrait des mois, tout comme le mur d'enceinte du domaine de Shinsoku. Mais cela devrait changer: Satoi avait envoyé un message à Kinto, et un navire de main-d'oeuvre qualifiée et d'outils de construction devrait arriver bientôt. Ce serait un choc pour les esclaves, mais tant que Kargane se tenait à son pacte, personne n'en saurait rien. Et pour tenir Kargane, semble-t-il, quelques gadgets et des tours de force scientifiques suffiraient. Le seigneur était un homme aisément impressionné par les merveilles de Satoi, le Prince des Mers d'Orient, et de ses Mages du Feu et du Fer.
Image
Satoi Iemitsu et sa moustache nouvellement acquise, à la Bataille de la Colline des Sorciers
Image

En ligne
Avatar de l’utilisateur
Cyrus
Messages : 1055
Inscription : 04 févr. 2020 09:50
NJ : Chikkai
NJ V4 : Nvlle-Gallesterre / Shendoake
NJ V3 : Juzderistan / Oranje
Première date d'inscription : 22 décembre 2014

Re: Domaine du Shinsoku | 新昃藩

Message par Cyrus »

Autre monde: La Citadelle Miroitante

15 Février 2043
Plus d'un an. Cela faisait plus d'un an que les Chikkai s'étaient installés sur la petite île qu'ils nommaient Shinsokujima, contrôlant le Sud de l'île et laissant le Nord à un petit seigneur local, Kargane. Au cours de l'année précédente, les travaux de construction de la future capitale des concessions Chikkai avaient bien avancé: l'île était désormais coupée en deux par un énorme mur de briques d'argile et de mortier (uniquement du côté Nord: le côté Sud du mur, le vrai, était lui fait de béton armé). Kargane et ses hommes avaient une interdiction totale de passer la grande porte qui permettait de traverser l'île, et avaient pour le moment respecté leur promesse.

L'isolation totale de la moitié Sud de l'île avait permis à la ville de Senshi qui s'y développait d'avoir presque tout le confort moderne: la ville, comptant actuellement 7 00 habitants et ne cessant de croître, était composée de maisons Teiko modernes, alimentées en électricité par des éoliennes installées sur les hauteurs de l'île. Au Sud, un quai était en construction, pour faire de Senshi une étape de ravitaillement pour les navires Chikkai allant au Makengo ou passant, de manière générale, dans la région. Proche de ce quai, un bâtiment de verre et d'acier comme on pouvait en voir à Kinto était en construction, bien qu'à une échelle réduite: seulement six étages, essentiellement des bureaux ainsi que les quartiers personnels de Satoi Iemitsu, le gouverneur de la concession. Le travail avait, dans un premier temps, été effectué par les quelques esclaves que Satoi avait obtenu du seigneur Kargane, mais ceux-ci étaient inefficaces du fait de leur ignorance des techniques de construction modernes, aussi, des ouvriers Chikkai avaient été envoyés par Nomura afin de bâtir promptement la colonie.

La première étape, celle de l'installation, était un retentissant succès. Maintenant, il s'agissait de passer à la seconde étape, celle de rendre rentable le Domaine du Shinsoku. Tout d'abord, il fallait utiliser le seigneur Kargane comme un idiot utile, un petit seigneur qui pouvait parrainer Satoi auprès des plus grands seigneurs de la région. Il faudrait les convaincre de laisser les mages du Chikkai pratiquer des exorcismes sur leurs terres, afin de faire de la prospection des ressources de la région. Et à partir de là, il faudrait trouver un moyen d'installer les dites concessions..
Image

Répondre

Revenir à « RP Public - Seigneurs de la Mer »