Centre fédéral de l'information (média)

Olgarie 21
Avatar de l’utilisateur
Landdel
Messages : 89
Inscription : 07 mai 2020 06:16

Centre fédéral de l'information (média)

Message par Landdel »

Centre fédéral de l'information


Le centre fédéral de l'information est à la fois le point de rencontre des organes médiatiques de chaque fédération et l'organisation chargée de communiquer les informations essentielles (ou non...) au peuple eschaton. Cet unique média officiel a pour but d'assurer à chacun la possibilité de s'exprimer librement et de faire connaître son point de vue à la nation mais aussi à l'ensemble de la scène internationale.

Image

Avatar de l’utilisateur
Landdel
Messages : 89
Inscription : 07 mai 2020 06:16

Re: Centre fédéral de l'information (média)

Message par Landdel »

Article du TransInfo - 20 janvier 2042


Le transport de l'avenir !

En cette froide matinée d'hiver, le maire de Transipolis a posé la première pierre de la première station du futur réseau de monorail de la capitale.
Image

Une solution efficace aux problèmes de circulation de notre capitale était attendue depuis longtemps. En effet, ne disposant pas de métro ou de tram, Transiopolis était continuellement engorgée aux heures de pointes. Plusieurs possibilités ont été envisagées mais les travaux liées aux fondations d'un métro ou la modification radicale des voies de circulation n'étaient pas possibles. L'avantage du monorail est d'offrir la capacité et la fréquence de transport d'un métro tout en procurant le plaisir des paysages d'un tram (et même plus !). De plus, seule l’installation, ou la création de stations ne modifieront en profondeur la ville. Il est prévu que les voies occupent l'espace supérieur des voies de circulation automobile. Cela permet d'optimiser un espace jusqu'ici perdu !



Image

La durée du chantier n'a pas encore été révélée mais on attend pas de monorails en circulation avant 1 an. De fait, poser la première pierre de la première station est un point de départ mais il faudra ensuite construire des dizaines d'autres stations et des kilomètres de voie. Le projet est gigantesque puisqu'il est prévu de doter la ville et 3 lignes majeures interconnectées qui permettrait de traverser la ville d'est en ouest, de nord en sud et, pour la troisième ligne, d'encercler la ville afin de permettre aux voyageurs de se rendre à n'importe quel endroit sans devoir passer par le centre-ville.

Avatar de l’utilisateur
Landdel
Messages : 89
Inscription : 07 mai 2020 06:16

Re: Centre fédéral de l'information (média)

Message par Landdel »

Article de l'EschaTimes - 20 janvier 2041

50 nuances de vert !
Accord historique sur l'avenir énergétique du pays


Image

Après plus d'un an de débats, d'interpellations, de consultations et de négociations, un accord sur la politique énergétique du pays pour la prochaine décennie a été entériné par le conseil la semaine dernière. Avant de parler des tenants et aboutissants de cet accord, revenons sur les situations initiales et actuelles ainsi que sur les principaux points de blocages.

A l'heure actuelle, la principale source d'énergie de l'Eschaton est le pétrole suivie de près par le gaz. N'ayant pas été béni par les dieux de la géologie, le sol eschaton est dépourvu de ces deux matières premières au combien précieuse. Depuis des décennies, l'Eschaton, par l’intermédiaire de plusieurs compagnies nationales, ont une politique énergétique basée presque essentiellement par l'import.

Le marché mondial est par définition incontrôlable et assez aléatoire. Une guerre tribale à des milliers de kilomètres de Transiopolis peut rapidement avoir un impact direct sur le prix d'un plein ou sur la facture d'électricité d'un ménage eschaton. Cette situation, aussi navrant puisse-t-elle être, est la réalité de bon nombres de pays et en sortir n'est pas chose aisée. Trois situations sont dès lors possibles : interférer dans la politique mondiale, former une alliance solide et stable avec un pays producteur ou trouvez des alternatives. La première solution fût bien vite écartée, l'Eschaton respectant la liberté d'agir de chaque état et, par ailleurs, n'étant pas en mesure d'imposer sa volonté à une échelle internationale.

Deux camps se sont alors formés, chacun défendant une des deux solutions restantes. Le premier, regroupant principalement les compagnies énergétiques, mis en avant les milliers d’emplois directs et indirects engendrés par leurs activités, les milliards investit dans les infrastructures et dans la création d'un réseau d’acheminement et de distribution efficace ainsi que les partenariats commerciaux et diplomatiques créés. Dans ce camp, on peut aussi placer les habitants et autorités d'Eskar.

Le camp d'en face, celui des écologistes et de la plupart des scientifiques et économistes ont mis en avant l'impérative nécessité de trouver une solution alternative, qui permette d'assure à l'Eschaton une autonomie énergétique et donc économique et qui en plus respecte la nature.

Voici les termes de l'accord :

Accord énergétique horizon 2050 - FULE


Le conseil des fédérations unifiées libres d'eschaton a rendu un avis favorable sur la proposition d'accord énergétique concernant la prochaine décennie. Cette accord se détaille en trois points :
  • Développement de technologies énergétiques renouvelables
    L'Etat ainsi que l'ensemble des fédérations s'engagent à développer les technologies éoliennes et relative à la mise en oeuvre de centrales marémotrices dans les plus brefs délais. Ces recherches sont sous la supervision de l'état mais co-financée par les fédérations.
  • Transformation du secteur de l'énergie
    Le secteur actuel de l'énergie subira de grandes transformations et une restructuration sera nécessaire. L'état offre une priorité sur l'investissement dans les nouvelles infrastructures aux entreprises présentes sur le marché (cf point suivant). La période de dix ans semblent suffisantes pour que la transformation se fasse de façon progressive.
  • Plan de financement des nouvelles infrastructures
    Outre le développement, assuré par l'état et les fédérations, la création de nouvelles infrastructures va demander des fonds. La provenance de ces fonds, et donc les dividendes qui y seront liés sera triple. L'état interviendra pour 1/3, les dividendes serviront à payer les frais de recherche et une fois ses frais remboursés, l'état devra vendre l'entièreté de ses parts. Le second tiers sera payé par les entreprises du secteur énergétique qui souhaitent diversifier leurs activités. Le dernier tiers sera payé par les fédérations et les citoyens qui le souhaitent et qui en retireront les dividendes.

Cet accord semble très prometteur mais beaucoup de questions sons encore en suspend : Les échéances sont-elles raisonnables ? L'implantation, logique des éoliennes sur les côtés d'Eskar, est-elle toujours d'actualités ? Et si oui, y aura-t-il des compensations financières ? Le plan de restructuration va-t-il engendrer des pertes d'emplois ? Combien ? Où ?

Avatar de l’utilisateur
Landdel
Messages : 89
Inscription : 07 mai 2020 06:16

Re: Centre fédéral de l'information (média)

Message par Landdel »

Communiqué officiel du gouvernement - 19 janvier 2042

Réinventer son économie pour être plus libre

Image

Eschatons, Eschatonnes,

Le 03 janvier dernier, lors d'une réunion spéciale entre le Conseil et le gouvernement, nous sommes parvenu à la conclusion que la place de nos fédérations dans une économie de marché mondiale en permanente évolution ne pouvait être maintenue sans une réflexion profonde et durable.

L'avenir de nos fédérations est et restera inscrit dans une dynamique mondiale globale. Nous n'allons pas nous renfermer sur nous-même en fuyant les problèmes mais participer au développement économique à l'échelle mondiale.

C'est pourquoi, en accord avec le Conseil, j'ai décidé de mettre sur pied, dès aujourd'hui, une commission spéciale dont le but sera de redéfinir les contours de nos échanges économiques nationaux et internationaux. Cette commission sera composée de 6 experts représentatifs à la fois de la diversité de nos fédérations et de la complexité du monde économique et placé sous la présidence de notre ministre de l'économie, Sebastian Nolack. Les experts désignés pour mener à bien cette mission sont les suivants :
  • Eleanne Doj: Directrice de la société d'audit économique Doj & Fors. Une grande expérience internationale et une connaissance de notre économie permettront à Madame Doj d'apporter des solutions concrètes et innovantes pour sortir de cette récession.
  • Christian Moling: Président de la Fédération Ouvrière Eschatonne. Son rôle sera d'apporter le point de vue des travailleurs et d'en permettre une pleine intégration dans les solutions proposées.
  • Hanna Burler: Représentante des patrons, indépendants et directeurs au près du ministre de l'économie. Sa fonction lui permet de retranscrire au mieux les attentes et envies des dirigeants d'entreprise eschatonne.
  • Edmond Richson: Professeur d'histoire de l'économie et de droit économique à l'Université Fédérale Goki. Son rôle est d'analyser les mesures envisagées au vu des solutions déjà proposées par le passé dans le monde entier et donc d'en évaluer le possible futur succès.
  • Sophia Colinski: Professeur d'éthique à l'Université Fédérale An Bazzn. Son rôle est de prendre en compte la dimension éthique dans le choix de futures mesures. Le gouvernement veut s'assurer que la relance économique ne s'accompagnera pas de désastres sociaux.
  • Edvald Quin: Ex-directeur du Centre Fédéral du Progrès et détenteur de plus de 100 brevets dans le domaine des biotechnologies. Son rôle est d'évaluer la faisabilité technique et scientifique des mesures proposées.
Le rapport définitif de cette commission est attendu pour la fin du mois de février et servira de pierre angulaire pour la création d'un nouvel édifice économique eschaton à l'échelle mondiale.

Le futur proche sera sans doute sombre, il ne faut pas se le cacher mais je peux affirmer avec certitude que l'avenir sera radieux,

Restons libre,

Pour le gouvernement,
Marina Zelew,
Premier Ministre.


Avatar de l’utilisateur
Landdel
Messages : 89
Inscription : 07 mai 2020 06:16

Re: Centre fédéral de l'information (média)

Message par Landdel »

Emission politique : L'heure de vérité - 28 janvier 2042

Projet Dédale: l'avenir de l'informatique et du numérique en Eschaton


- Mesdames, messieurs, bonsoir et bienvenue dans notre rendez-vous hebdomadaire : "L'heure de vérité". Une fois n'est pas coutume, nous ne sommes pas aujourd'hui dans notre studio habituel mais dans le magnifique décor de la baie d'Hamilton. Aujourd'hui notre invité est Imad Walton, brillant homme d'affaires, docteur en informatique et surtout ce qui l'amène aujourd'hui : fraîchement nommé à la tête du projet Dédale.

Monsieur Walton, bonjour !


- Bonjour monsieur Golyn, merci de m'accueillir ici et de me donner une tribune dans l'émission la plus populaire de notre pays.

- Avant de parler de vos nouvelles fonctions et du projet Dédale, pourriez-vous présenter ce lieu que vous avez choisit à nos téléspectateurs ?

Image


- La baie de Hamilton, endroit du compromis par excellence, lieu ou nature rencontre industrialisation, ou tourisme se marie avec authenticité et ou la recherche et les industries collaborent pleinement. Outre être ma ville natale, Hamilton et sa baie sont pour moi un symbole de la nation. Dans une même ville, une même région, tout les aspects de l'Eschaton sont présent. Je suis né ici, vit ici et j’espère, le plus tard possible, pourrai mourir ici.

- Ne parlons pas de ça monsieur Walton, vous êtes encore jeune et en parfaite santé. Parlons plutôt de vos nouvelles fonctions au sein du projet Dédale. Que pouvez=vous me dire sur ce dernier ?

- Je ne sais pas où commencer ... Le projet Dédale est un projet ambitieux, tourné vers l'avenir et profondément humain. Son but est d'assurer le contrôle de son environnement numérique par l'Eschaton. Vous savez, aujourd'hui tout évolue si vite dans le monde du numérique et de l'informatique. Un jour vous êtes à la pointe et pensez que vous êtes invulnérables, vous vous reposez sur vos lauriers et le lendemain vous êtes faibles et à la merci de nations rivales ou de sociétés opportunistes.

- Vous êtes entrain de me dire que c'est notre cas ? Que nous sommes dépassé et en danger ?

- Non non, rassurez vous. Dans le monde de l'informatique et du numérique, il y a les locomotives, les wagons et ceux qui restent à quai. Nous étions une des premières locomotives à vapeurs, les moteurs thermiques et électriques sont arrivés et nous sommes devenus des wagons. Nous ne voulons pas être de simples suiveurs. Nous voulons être la locomotive de demain. Il n'y a aucun risque à l'heure actuelle de rester sur le quai mais nous voulons pouvoir créer une dynamique positive qui nous ramènera sur le devant de la scène.

- Bien, vous m'avez convaincu, mais concrètement à quoi va ressembler ce projet ?

- Il y a deux parties distinctes mais très complémentaires.

La première concerne l'éducation. Nous devons transformer chaque personne de notre population en un acteur du monde informatique. Peu importe la génération, chacun doit être conscient des risques, des possibilités et du rôle qu'il a à joué. Des plateformes de sensibilisation vont être lancées, des formations vont être proposées et le programme édeucatif de chaque petit eschaton tiendra compte de ces aspects.

Ensuite, il ne faut pas se leurrer, la formation est un outil formidable mais nous devrons aussi développer nos savoirs et nos technologies. Plusieurs recherches vont être menées ou le sont déjà. Nous devons être capable de maîtriser les virus, le web et de développer des ordinateurs puissants. Si une guerre numérique devait se déclencher, nous devrons être prêt à y faire face et à la gagner.

- Monsieur Wlatons, un très grand merci d'être venu et bon courage pour mener à bien ce projet d'envergure qui, nous l'aurons compris, est vital pour notre avenir.

- Tout le plaisir est pour moi.

- Madame, messieurs, c'est l'heure de nous quitter pour une semaine ! C'était l'heure de vérité, bonne soirée à tous !

Avatar de l’utilisateur
Landdel
Messages : 89
Inscription : 07 mai 2020 06:16

Re: Centre fédéral de l'information (média)

Message par Landdel »

Article du TransInfo - 26 janvier 2042


Inauguration du stade de la Liberté


C'est hier soir, lors d'une magnifique soirée ponctuée par un show pyrotechnique que notre tout nouveau stade national, le stade de la Liberté a été inauguré.

Image

Peu après 19h00, les portes de la toute nouvelle enceinte se sont ouvertes aux 40 000 eschatons qui avaient réservé leur place il y a déjà de nombreux mois. La soirée a débuté par un discours du ministre des sports, John Hamlin avant de laisser place à un concert d'une bonne heure du groupe Fr33d.

Le nouveau stade a été conçu pour être le principale foyer d’accueil des événements sportifs et culturels. Ce lieu, facilement convertissable, pourra accueillir aussi bien les concerts de stars internationales que les matchs de nos équipes nationales. D'ailleurs, c'est avec un match amical des Luas que le stade de la Liberté commencera sa carrière sportive. Espérons que ce nouveau stade soit le théâtre de nombreux exploits !



Image


Avatar de l’utilisateur
Landdel
Messages : 89
Inscription : 07 mai 2020 06:16

Re: Centre fédéral de l'information (média)

Message par Landdel »

Article de l'EschaTimes - 30 janvier 2042
Election en Fédération de l'Humanisme Catholique
Alister Quinn élu Cardinal au second tour


Image

Le 21 octobre dernier, Monseigneur Phillips, 92 ans est décédé après plus de 20 ans à la tête de la fédération de l'Humanisme Catholique. Cet homme né d'une famille pauvre de la région d'Eskar n'a pas supporté la transformation de celle-ci en ce qu'il a appelé "une zone de non-droit spirituel". A l'âge de 20 ans, il a donc décidé sa ville natale pour rejoindre Adgen. La-bas, il étudia la philosophie puis la théologie avant de se faire ordonner prête. Il n'officia réellement jamais puisqu'au même moment la gestion d'une partie l'administration en chargée de l'éducation lui fût confiée. Son travail dans la réorganisation des études universitaires impressionna tellement ses paires qu'il devint responsable de l'éducation de la Fédération et, fort du réseau qu'il s'y créa, fût élu 15 ans plus tard à la tête de la fédération.


Quatre candidats se sont déclarés pour cette élection et, après un premier tour assez disputé c'est Alister Quinn et Robert Dunn qui ont émergé. Les deux candidats malheureux sont Henry O'Lilly et Samuel Killington. Le premier est un jeune prêtre de la petite ville d'Omours totalement inexpérimenté en politique. Il a marqué la campagne par sa fougue et, partant de zéro a entamé une remontée fulgurante dans les sondages. Malheureusement pas suffisamment pour faire partie du second tour. Il semble cependant évident qu'il jouera un rôle important dans la politique de la Fédération dans les années à venir. Il est en effet, le seul candidat qui pourra, plus que probablement, se présenter lors de la prochaine élection. Samuel Killington était quant à lui le candidat "rassembliste" de cette élection. Prônant une idéologie plus progressiste, il proposait notamment de ré-ouvrir le débat bioéthique sur la modification du génome humain. Son résultat confirme une nouvelle fois le souhait du peuple de la Fédération de l'Humanisme Catholique de maintenir son cap idéologique inchangé.
Résultat premier tour :

Alister Quinn 27,2%
Robert Dunn 24,8%


Henry O'Lilly 18,6%
Samuel Killington 16,6%
Abstentions 12,8%


Le deuxième tour était celui de la continuité. D'un côté Monseigneur Quinn, second du Cardinal Phillips et tête pensante de la Fédération depuis des années, et de l'autre côté Monseigneur Dunn, trésorier de la Fédération et ancien chargé de la diplomation intra-eschatonne. La large victoire d'Alister Quinn, d'après notre analyse, est principalement due en une parfaite adéquation entre ses idées et les idées de son prédécesseur. Son programme ne présentait aucune modification par rapport à la politique déjà menée. Ceci aurait pu jouer en sa défaveur puisqu'il n'avait aucune nouveauté à mettre en avant, contrairement à son opposant direct, mais finalement, la stabilité semble être la qualité principale recherchée par les eschatons de cette fédération.
Résultat deuxième tour :

Alister Quinn 61,2%

Robert Dunn 38,8%


Le résultat de cette élection n'annonce pas de grands bouleversements au sein de la Fédération, le Cardinnal Quinn procédera sans doute de la même façon que son prédécesseur. Les mauvaises langues diront sûrement que c'est le prédécesseur qui agissait comme lui ! D'un point de vue idéologique, la Fédération campera sur ses positions, à savoir un rejet total de l'atteinte à la sacro-sainte intégrité humaine et se montrera réticente à entamer un débat bioéthique sur n'importe quel sujet.

Avatar de l’utilisateur
Landdel
Messages : 89
Inscription : 07 mai 2020 06:16

Re: Centre fédéral de l'information (média)

Message par Landdel »

Article d'un blog non officiel rattaché aux extrémistes de la fédération de l' l'Humanisme Catholique- 8 février 2042
Makengais ou singe ?
Même traitement pour U+ Fundation


Image



Nous sommes parvenu à nous procurer un communiqué confidentiel envoyé par le conseil d'administration de U+ Fundation aux autorités du Makengo. Voici le contenu de ce communiqué tout simplement écœurant :
La U+ Fundation, par l'intermédiaire de deux entreprises dont elle est un actionnaire important, Med'Up et AD+ souhaite apporté un soutien financier à l'agence Makengaise au développement. En effet, notre fondation oeuvre depuis des dizaines années pour l'épanouissement de l'humanité au sens large et c'est pourquoi nous souhaiterions vous faire bénéficier de nos fonds mais aussi de notre expertise.

Votre nation possède une population très jeune qui découle d'un taux de natalité très élevé mais malheureusement cette natalité est accompagnée d'un taux de mortalité infantile particulièrement haut, en particulier chez les enfants de moins de 5 ans. Les causes de cette mortalité sont très nombreuses et nous ne prétendons apporter une solution à l’ensemble des problèmes inhérents. Cependant, nous avons clairement identifié l’altération des gènes comme un facteur indéniable impactant sensiblement l'espérance de vie des nouveaux nés. En plus de maladies évidentes, comme la trisomie, une atteinte des gènes peut mener à une faiblesse ou à une inadaptation au milieu.

Notre expertise dans l'accompagnement pré-natal est reconnu internationalement, nous vous proposons donc une financement de 100,000 millions ainsi que l'accompagnement de nos experts pour mettre en place une politique d'accompagnement des naissances efficaces. En plus de cela, nous pouvons, gracieusement, assurer le suivi de ces tests.

Nous restons à votre entière disposition pour toutes demandes complémentaires.

Le conseil d'administration de la U+ Fundation

Non, vous ne rêvez pas, oui vous avez bien lu, notre très chère U+ Fundation en a eu assez de magouiller avec notre patrimoine génétique et de jouer avec nos gènes, ils ont décidé de jeter leur dévolu sur ce pauvre peuple Makengais. Depuis des années, nous nous insurgeons face à cette création du diable qui sous le couvert du progrès médical et de l'avancée des bienfaits thérapeutique, a perverti notre nation. Avec l'aide d'une succession de gouvernements plus corrompus et incompétents les un que les autres, ils sont parvenu à imposer aux femmes enceintes un test pré-natal. Bien sur, ils sont assez malins pour, de façade, prôner la liberté et le droit de chacun de le faire mais nous savons très bien que la pression social est tel que TOUT LE MONDE y passe. Des générations entières sont analysées, cataloguées et exploitées. Dans quel but ? Gagner des millions en proposant à des parents inconscients de choisir la couleur des yeux de leur enfants, son teint de peau ou même sa taille.

On le sait tous depuis des mois, ces cupides dirigeants de la U+ Fundation ont besoin de plus d'argent, toujours plus d'argent, ils ont besoin de nouveaux gènes à explorer et, dans ce contexte, une population d'Algarbe est le paradis pour eux. Notre belle pile devient trop petite pour eux, et leurs promesses commencent à se limiter. Que répondre à des parents qui souhaite un enfant métisse ou d'une autre ethnie ?

L'offre interceptée par l'un de nos membres est l'abjecte preuve que la U+ Fundation va utiliser la détresse du peuple Makengais pour s'enrichir. 100,000 millions pour aider à réduire le taux de mortalité infantile en échange d'un accès total et illimité au patrimoine génétique des petits Makengais. Sur 1000 fœtus, un, deux ou trois ne verront sans doute pas le jour, crime contre mère nature justifié par le progrès scientifique. Mais la plus grande abomination sera que les 997 autres seront considérés comme des singes. Leurs gènes, leur identité, qui ils sont réellement sera pillé par la U+ Fundation pour se retrouver dans un catalogue pour futur parents eschatons.

Avatar de l’utilisateur
Landdel
Messages : 89
Inscription : 07 mai 2020 06:16

Re: Centre fédéral de l'information (média)

Message par Landdel »

Emission politique : L'heure de vérité - 11 février 2042

Quelle humanité pour demain ? - partie 1
Débat entre Mgr Quinn, cardinal de la fédération de l'humanité authentique et Chuck Howard, président de U+ Fundation

- Mesdames, messieurs, bonsoir et bienvenue dans notre rendez-vous hebdomadaire : "L'heure de vérité". Aujourd'hui nous avons la chance de n’accueillir pas un mais deux invités de marque pour un débat qui s'annonce autant explosif que passionnant. A ma gauche, Monseigneur Alister Quinn, nouveau cardinal fraîchement élu de la fédération de l'humanité authentique. Monseigneur Quinn bonsoir, pourriez vous vous présenter en quelques mots.

Image


- Bonsoir, bonsoir à toutes et tous. Comme vous l'avez dit, j'ai accepté la fonction de cardinal de l'humanité authentique. A ce titre, mon objectif et l'objet de ma présence ici, ce soir, être de défendre et de promouvoir l'humanité authentique, l'humanité vraie. J’espère que ce débat pourra se dérouler de façon sereine et que les idées primeront sur la forme.

- Merci Mgr Quinn. A ma droite Chuck Howard, président-fondateur de la U+ Fundation. Bonsoir Monsieur Howard. Puis-je vous demander le même exercice ?

Image


- Oui biensûr. Mesdames, messieurs, vous tous qui nous regardez bonsoir ! Je suis Chuck Howard et j'ai accepté avec plaisir votre invitation car je pense qu' à l'heure actuelle le sujet aborder doit dépasser le débat idéologique, il est temps que les eschatons comprennent de quoi sera fait notre futur et comment le prendre en main.

- Merci monsieur Howard. Avant d'entrer dans le vif du sujet, permettez moi de revenir sur une rumeur, émanent de groupes proches de la fédération de Mgr Quinn, faisant état de votre volonté d'utiliser le peuple Makengais comme cobbaye pour étendre vos connaissances en terme de génome.

- Je vous arrête tout de suite, c'est entièrement faux. Le seul élément de vérité est que ma fondation, souhaite venir en aide au peuple Makengais au travers d'un projet de coopération. Notre but est de les aider, pas de profiter d'eux.

-- Vous n'allez donc pas réaliser de séquençage ADN de la nouvelle génération makengaise ?

- Laisser moi terminer s'il vous plaît ! Ce que nous allons faire c'est sauver des milliers de vies en réalisant des tests pré-natals. Le séquençage de l'ADN n'est pas une finalité, ce n'est pas notre but, ce n'est qu'une étape dans le processus. Je le répète, ce que nous voulons c'est sauver des vies.

- Merci de cette clarification. Abordons maintenant le thème principal. Un point commun entre vous, probablement le seul, est que vous êtes convaincus que l'humanité a atteint un carrefour et qu'il faut maintenant décider quel sera son avenir.

-- Oui, tout à fait, des années de recherches dirigées par le profit ont amené plusieurs entreprises, dont celles représentées par mon interlocuteur ici-présent, à avoir le pouvoir de modifier définitivement la nature humaine. Ce n'est plus de la science-fiction, notre humanité tel que nous la connaissons, vraie et authentique, est en danger. Si nous ne prenons pas des mesures rapidement pour stopper ces entreprises, dans quelques années nous seront dépassé par des robots ou nous partagerons notre corps avec celui d'un lapin ou d'une chèvre.

- Je vois que nous avons un deuxième point commun, nous ne sommes plus dans la science-fiction. Chez U+ Fundation, nous sommes capables d'empêcher un nouveau né de souffrir d'une maladie incurable et mortelle. Nous sommes capable d'établir des prédispositions à des maladies tel qu’Alzheimer et d'anticiper des traitements. Oui nous modifions l'humanité, pour la rendre meilleure.

-- En quoi décider d'avoir un enfant métisse ou avec les yeux bleus améliore la vie ?

- La liberté monseigneur. Il faut penser hors de la boîte, dépasser les limites. "Pourquoi pas ?" pourrais-je répondre, notre nation se caractérise par la liberté qu'elle offre à son peuple et nous ne faisons que la matérialiser. Je pourrais vous demander : est-ce que rester célibataire améliore la vie ? Vous me répondrez probablement que c'est un choix. Ici c'est exactement pareil.

- Pareil ? Pardon ? J'ai choisit d'être prête, pas mes parents. Si des parents décident d'avoir un enfant métisse, roux, aux yeux bleus et avec 3 bras, selon votre principe de liberté absolue, vous accepteriez alors ? C'est un non-sens. Depuis des millénaires, la nature agit pour le mieux et vous, en dix ou quinze ans, vous croyez pouvoir la dépasser.

- Ce débat est parti sur les chapeaux de roues mais malheureusement, c'est déjà l'heure de notre première interruption publicitaire. a tout de suite !

Avatar de l’utilisateur
Landdel
Messages : 89
Inscription : 07 mai 2020 06:16

Re: Centre fédéral de l'information (média)

Message par Landdel »

Communiqué officiel du gouvernement - 16 février 2042

Réinventer son économie pour être plus libre

Image

Eschatons, Eschatonnes,

Le 11 janvier dernier, je me suis déjà tourné vers vous pour réaffirmer que l'avenir de nos fédérations est et restera inscrit dans une dynamique mondiale globale. J'ai également que le rôle de notre belle nation n'était pas de fuir les problèmes mais de participer au développement économique à l'échelle mondiale de manière proactive.

Pour ce faire, de façon parallèle, deux actions on été menées. Un groupe de six experts a été mandaté dans le but de redéfinir les contours de nos échanges économiques nationaux et internationaux. Au même moment, notre budget pour l'année à venir a été définit en anticipant les mesures à prendre et en nous laissant une certaine marge de manœuvre. Le but de mon intervention de ce jour est de vous présenter d'une part les mesures que nous allons prendre et d’autre part comment nous allons les financier.

Le rapport définitif de la commission était attendu pour la fin du mois de février mais, et nous pouvons nous en féliciter, il m'a déjà été transmis. Ce rapport constitue bien entendu une liste de recommandations et pas nécessairement un ensemble de mesures réalisables à moyens termes. Vous pourrez le consulter à votre aise dans les prochains jours mais, au travers de cette communication, je vais mettre en avant uniquement les points qui seront mis en application dès cette année.

La première recommandation est la validation d'une vision de mon gouvernement. Il y a quelques temps, nous avons signé un accord historique sur l'énergie à l'horizon des dix prochaines années. Les experts estiment, qu'étant donné la faiblesse manifeste de nos sols en termes de ressources énergétiques, nous devons au plus vite devenir autonome et que malheureusement cela devra passer par l'appui et l'investissement de puissances étrangères. L'accord énergétique permettra à notre secteur de la production d'énergie de pivoter mais ne pourra pas porter, seul, sur ses épaules le poids du processus servant à nous rendre autonome. Un appel à projets international sera donc lancer avec un triple but : moderniser les installations actuelles et de fait réduire nos besoins en énergie fossile, permettre la construction de nouvelles technologies dont la maîtrise n'est pas encore nôtre et finalement faire appel à des opérateurs d'envergure internationale pour épauler nos entreprises dans cette mutation.

Nous sommes ambitieux mais nous nous devons de l'être, notre objectif est d'atteindre le seuil symbolique des 20% de notre consommation sous forme d’énergie renouvelable. Voici le détail du plan établis en accord avec les experts :

Image
La deuxième recommandation qui sera directement implémentée est liée à ce plan Le processus de transformation va directement affecté le secteur et, même si c'est dur de l'accepter, entraînera plus que probablement des pertes d'emplois. A ce titre, nous nous devons d'agir et de rester attentif au bien être de l'ensemble de nos citoyens. Nous allons donc créer un fond spécial financé à hauteur de 1 milliard. Ce fond aura pour but de mettre en place des aides pour accompagner et aider les travailleurs en difficulté.

La troisième recommandation que nous allons mettre en place à trait à un aspect primordial de ce projet : le financement. Comme vous pouvez le constater plus de 3 milliards doivent être dégagé de notre budget pour financer notre transformation et un autre milliard le sera pour accompagner les travailleurs victimes de cette dernière. Le gouvernement est prêt à prendre en charge la majorité de ces frais et rassurez-vous, aucun impôt ou taxe ne sera crée. Nous ferons appel à des organismes internationaux et à nos réserves. Cependant, nous souhaitons que le peuple prenne part à cette révolution verte, c'est pourquoi un système d'obligation verte va être mis en place. Chaque citoyen pourra ainsi, à sa volonté contribuer à l'essor de notre nation.

Restons libre,

Pour le gouvernement,
Marina Zelew,
Premier Ministre.

Avatar de l’utilisateur
Landdel
Messages : 89
Inscription : 07 mai 2020 06:16

Re: Centre fédéral de l'information (média)

Message par Landdel »

Article du TransInfo - 20 février 2042
Respect des droits LGBTQ+:
Des alliés plus que questionnables


Image

Notre gouvernement a-t-il décider de signer un pacte avec le diable (ou plutôt avec les diables) en préférant fermer les yeux sur les politiques menées par ses alliés en échange d'accords économiques et scientifiques intéressants ? Voici une question qui peut être raisonnablement posée au vu d'un rapport interpellant proposer par une ONG.

Libertés Internationales est une Organisation Non Gouvernementale fondée au Makengo qui promeut la défense des droits de l'Homme et des libertés individuelles à travers le monde. A ce titre, elle mène des recherches et effectue des classements de l'ensemble des pays de la planète en fonction de différentes thématique en lien avec le respect de l'ensemble des droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels des minorités opprimées. Il y a quelques jours, le classement des pays selon le degré de liberté et de sécurité des personnes appartenant à la communauté LGBTQ+ pour l'année 2042 est sorti. Ce classement attribue à chaque nation un indice pouvant aller de 10, signifiant une situation très favorable à la communauté LGBTQ+, à -20, indiquant clairement un danger pour ses membres.

La bonne nouvelle de ce classement vient de la notre attribuée aux Fédérations Unifiées Libres d'Eschaton. Nous obtenons le score assez élevé de 7 qui nous place également septième nation de ce classement. D'après la terminologie employée par Libertés Internationales nous sommes donc perçu comme une nation offrant la meilleure situation aux communautés LGBTQ+, avec un niveau de discrimination faible, un niveau de sûreté et de protection contre les violences anti-LGBTQ+ très élevé et un dispositif légal très favorable et égalitaire. Notre constitution se basant sur une définition de l'individu déconsidérant totalement les notions de genre ou d’orientation sexuelle, nous sommes de fait très bien classé. Cette indifférence de genre et d'orientation sexuelle est également la raison pour laquelle nous n'obtenons pas la note maximale. Notre nation ne discrimine pas les minorités mais est aussi structurellement incapable de les protéger.

Le point qui a le plus attiré notre attention est la notre attribuée à certains pays de ce classement. Depuis sa prise en fonction, notre gouvernement s'est targué d'avoir mené à bien trois rencontres diplomatiques, la première avec les îles-Unies, la seconde avec le Kars et la troisième avec Al-Aqsa. Si nous interrogeons le classement au sujet de ces trois pays, ils obtiennent respectivement les notes de 0, -12 et -14. Ce sont des états dans lesquels les discriminations restent fortes envers les personnes LGBTQ+ et leur sécurité n'est pas garantie. Bien souvent il existe même une législation anti-LGBTQ+ dictée par une forte influence religieuse.

Notre était a-t-il failli aux principes fondateurs de notre nation ? Nous prônons la liberté de chacun d'agir, liberté conditionnée par le respect de l'intégrité d'autrui. Clairement, nos partenaires commerciaux et scientifiques ne respectent pas l'ensemble des droits fondamentaux de la communauté LGBTQ+. Sur un plan purement idéologique, notre gouvernement aurait clairement dû s'abstenir. Notre ouverture au monde dans sa globalité et en les peuples qui le compose doivent être partagé par nos interlocuteurs. D'un point de vue beaucoup plus pragmatiques, avions-nous le choix ? Le monde actuel est de plus en plus complexe et si nous nous contentions d'alliés en parfaite accord avec notre vision, nous serions isolé économiquement et politique. Les questions soulevées par ce classement sont donc légitimes mais la situation actuelle mondiale ne nous permet sans doute plus de choisir nos alliés comme bon nous semble.


Avatar de l’utilisateur
Landdel
Messages : 89
Inscription : 07 mai 2020 06:16

Re: Centre fédéral de l'information (média)

Message par Landdel »

Article de Eschaton FinTech - 23 février 2042

4 milliards - 2 contrats - 1 seul objectif


Image

La nouvelle a été annoncée ce matin par le gouvernement de la république arabe du Saog, deux de nos bijoux nationaux, Med'Up et FreeVision ont remporté l'appel d'offre relatif à la vente de nombreuses parts d'entreprises détenues majoritairement par l'état Saogien. Cet appel d'offre était gigantesque puisque de 20 à 100% des parts de 8 entreprises emblématiques, leaders de secteurs qui le sont tout autant étaient mise en vente. L'ouverture au secteur privé international de ses transports aérien et ferroviaire, de sa télévision,de sa distribution du courrier, de sa santé et encore de sa gestion des déchets a permis au gouvernement Saogien de récupérer plus de 25 milliards. Cette somme colossale pourra et sera sûrement utilisée à bon escient mais le bouleversement de l'équilibre des forces économiques nationales aura sûrement de nombreux impacts. Nous prévoyons une modification profonde du marché intérieur du Saog tant les entreprises dont les capitaux ont été ouvert à l'investissement touche à des domaines clés de l'économie. Parmi les entreprises étrangères qui ont tiré leur épingle de ce jeu, deux sont enchatonnes. En effet Med'Up et FreeVision, en déboursant chacune 2 milliards sont devenues actionnaires, respectivement à hauteur de 30% et de 40%, du groupe hospitalier Saogien et de la société nationale de télévision du Saog.


FreeVision

FreeVision, est le leader incontestable et incontesté du marché national et dispose l’exclusivité des droits sportifs eschatons. De plus, la société est très active dans le monde la production cinématographique et télévisuelle. Cela lui permet de fournir un catalogue de films et séries à la demande particulièrement complet en évitant les frais liés au rachat de productions. Le marché eschaton devenant trop étroit pour l'entreprise, elle a annoncé fin de l'année dernière son ambition d'acquérir les droits de diffusion exclusifs de grand événements sportifs mondiaux. Pour assurer la rentabilité de ses droits ainsi qu'augmenter les profits engendrés par leur catalogue de productions eschatonnes à la demande, il est devenu plus que nécessaire d'augmenter massivement l'audience visée. C'est danc ce contexte que l'appel d'offre a constitué une aubaine.

La société nationale de télévision du Saog (National Television of Saog) est la télévision officielle de la République. Elle dispose de quatre chaînes diffusées en clair donc S ONE, la première chaîne du pays. NTS dispose également d'une filière radio, avec une émission sur les canaux de NTS Radio. Le marché du Saog représente près de 50.000.000 de consommateurs réguliers, soit 10 fois plus que le marché eschaton. De plus c'est une formidable porte d'entrée dans le monde Arabe. Freevision proposera, sans aucun doute, à termes, son catalogue adapté au pays. En plus d'une formidable occasion d'exporter notre culture en plein coeur du monde Arabe, cela lui permettra d'accroître sensiblement ses bénéfices. A notre avis, ce n'est d'ailleurs qu'un premier pas dans la conquête de marchés encore plus étendus.



Med'Up

Med'Up est le principale acteur dans le monde médical eschaton. Le groupe s’appuie sur un réseau d'hôpitaux couvrant tout le territoire, sur des centres de recherches de haut niveau et sur des industries à la pointe de la technologie. Il d'un partenariat fort et durable entre le secteur privé et public afin d'assurer depuis près de 70 ans des soins de qualité pour l'ensemble de la population. Voilà le côté face de Med'Up. Le côté face est un peu moins reluisant. Med'Up est détenu en grande partie par la U+ Fundation et, d'après ses détracteurs, ne sert que couverture opérationnelle à cette fondation dont le but clairement afficher est de faire progresser l'être humain par tout les moyens. Récemment, une rumeur impliquant le Makengo et la U+ Fundation a circulé, cette dernière étant accusé de financier un programme de lutte contre la mortalité infantile pour avoir accès aux génomes humains. Le rachat des parts saogiennes a-t-il le même but ?

Le GHS, groupe hospitalier Saogien, est le plus grand groupe hospitalier privé, largement implanté dans le pays. Celui-ci a su développer des services à la hauteur et faire renaître une capacité de soin dans le pays mais les technologues utilisées sont obsolètes par rapport au niveau de celles possédées par Med'Up. On peut donc voir un triple intérêt au rachat des parts du gouvernement saogiens. Le premier est tout à fait honorable et des plus classiques, Med'Up veut accroître son bénéfice, ses parts de marché et sa réputation mondiale. Le second est utilitaire puisque Med'Up pourra sans soucis réutiliser du matériel dépassé à l'autre bout du monde et donc le rentabiliser d'avantage. Le dernier but, sûrement inavouable, est d'être la porte d'entrée du la U+ Fundation dans le monde arabe...

Verrouillé

Revenir à « Eschaton »