Associations fédérales sportives

Olgarie 21
Avatar de l’utilisateur
Landdel
Messages : 89
Inscription : 07 mai 2020 06:16

Associations fédérales sportives

Message par Landdel »

Associations sportives des Fédérations Unifiées Libres d'Eschaton


Image


L'administration sportive eschatonne est divisée en fédération fédérale sportive qui sont placées sous la supervision du ministre des sports John Hamlin. Chaque fédération a une totale économie pour gérer ses budgets et son mode de fonctionnement.

Le sport est organisé autour de clubs attachés à des territoires plutôt qu'à des idéologies. Ainsi le sport est sans doute le seul domaine où l'ensemble du peuple eschaton se mélange peut importe leur façon de penser.
Principales associations :

Assocation sportive du rugby
Représentant : William Finnerty
Equipe Nationale : Les luas
Note de la sélection nationale homme : 10/10
Note de la sélection nationale femme : 10/10
Principales compétitions : Big Six
Remarques : le rugby est le sport national numéro 1 avec près de 100.000 licenciés pour 5 millions d'habitants.

Avatar de l’utilisateur
Landdel
Messages : 89
Inscription : 07 mai 2020 06:16

Re: Associations fédérales sportives

Message par Landdel »

BIG SIX : saison 2042


Image


Le BIG SIX est le championnat national de rugby et est aussi la compétition la plus suivie par les eschatons. Cette compétition est calquée sur l'année civile contrairement à de nombreux championnats dans de nombreux sports. Une autre particularité est le format. Les journées ont lieu tout les 15 jours et chacun des équipes s'affronte deux fois, cela donne lieu à 10 journées de compétition régulière. Ensuite le 5eme et le 6eme s'affronte pour déterminer le descendant. Le 4eme affronte le premier et le 3eme affronte le deuxième lors des demis-finales qui ont lieu deux semaines avant la grande finale. Le BIG SIX existe depuis 110 ans.

Présentation des équipes :

Nom : Transiopolis Federal Rugby Club (TFRC)
Surnom : The Bluesman
Note nationale (/10) : 10
Description : Principal favori de cette édition, le club de la capitale est sans aucun doute la meilleure équipe eschatonne de tout les temps. Leur stade est le stade nationale, le stade de la Liberté. Leur surnom vient de la couleur bleu roi de leur maillot. La principale rivalité de ce championnat est celle qui les oppose à l'autre club de la capitale, les Transiopolis Black Horses.
Nom : Transiopolis Black Horses (TBH)
Surnom : The Horses, The Black Horses
Note nationale (/10) : 8
Description : Deuxième club de la capitale, souvent dans l'ombre de son éternel rival, le TBH est néanmoins l'une des équipes phares du championnat. Une place en finale est l'objectif majeure de cette formation et tout autre résulat serait vu comme une énorme contre performance.
Nom : Hamilton's Boys (TFRC)
Surnom : The Boys
Note nationale (/10) : 7
Description : Formation très intéressante, présente parmi l'élite depuis seulement 5 saisons. Grâce aux investissements massifs du privé et à une politique de détection, de formation et d'entraînement d'avant-garde, ce club a réussi en une décennie à passer de pensionnaire du milieu de tableau de seconde division à potentiel outsider à la course au titre. Même si cette année ne devait pas être la bonne, nous sommes persuadé qu'un titre est envisageable dans les 5 ans si les politiques misent en place, et surtout les investissement, sont concervés.
Nom : Adgen Saints Rugby (ASR)
Surnom : The Saints
Note nationale (/10) : 6
Description : Grosse inconnue de la saison. Ils sont capables de finir parmi les derniers ou de jouer un rôle important dans la course au titre. Leur présaison a été marquée par de nombreux changements dans le staff et dans les joueurs. Ces changements semblent prometteurs mais nous ne savons pas quand la mayonnaise prendra, si elle prend un joueur. Le talent intrinsèque de cette équipe, selon nous, la place à l'abris d'une reléguation.
Nom : Durnam Association Rugby (DAR)
Surnom : The Kids (péjoratif)
Note nationale (/10) : 3
Description : Seul club à ne pas être issu de l'une des grandes métropoles, le DAR joue depuis des années la descente. Ils ont réussi la performance remarquable d'avoir gagné les 5 derniers matchs pour la relégation. Ce chemin semble pouvoir se répéter cette année avec, espérons le pour eux, le même résultat.
Nom : Eskar Rugby Club (ERC)
Surnom : /
Note nationale (/10) : 2
Description : Petit poucet qui vient d'être promu dans la compétition. Le seul objectif du club sera de se maintenir au plus haut niveau national même si les chances d'y arriver son mince. Même si le DAR semble être faible une nouvelle fois cette année, le manque d'expérience de l'ERC semble être un facteur clé.

Avatar de l’utilisateur
Landdel
Messages : 89
Inscription : 07 mai 2020 06:16

Re: Associations fédérales sportives

Message par Landdel »

BIG SIX : première journée de la saison 2042 - 5 février

Image


Hier soir s'est déroulée la première journée de la saison 2042 du big six, l'occasion pour nous de rappeler les règles. Une victoire rapport 4 points, une égalité deux points et le défaite aucun. Si une équipe marque 4 essais, elle gagne un point de bonus appelé bonus offensif et si une équipe perd de 7 points ou moins, elle marque également un point appelé bonus défensif. Pour établir le classement, le nombre de points est pris en compte, suivi par le nombre de victoires et enfin de la différence de points. La première journée proposait trois rencontres très intéressantes. La première voyait s'opposer le TFRC, champion en titre face à son présumé potentiel rival. La deuxième rencontre devait être sans doute la plus ouverte, les Horses et les Saints affichant, à la fin de la saison précédente un niveau comparable. Enfin, la troisième rencontre voyait s'affronter les petits poucets de Durnam face au promu d'Eskar. Une rencontre entourée de points d'interrogations tant sur le niveau des joueurs que sur leur préparation.

Transiopolis Federal Rugby Club 22 - 10 Hamilton's Boys

 Transiopolis Black Horses 23 -16 Adgen Saints Rugby 

Durnam Association Rugby 16 - 8 Eskar Rugby Club



Transiopolis Federal Rugby Club 22 - 10 Hamilton's Boys

Ce match était l'occasion pour le TFRC de démontrer d'emblée sa puissance, qui plus es, dans son tout nouveau stade. Les Boys pouvait quant à eux frapper les esprits d'entrée en s'imposant dans l'antre du champion en titre mais, sans doute paralysé par le stress, Rory Blossom comis un en-avant sur le coup d'envoie du match. Après 45 secondes, cette première mêlée pour les Blues sur la ligne des 22 mètres donna l’occasion à l'ailier Ryan Luston de s’illustrer et de planter le premier essaie de la saison. Le match ne pouvait plus mal commencer pour les boys. La première mi-temps ne fut pas d'un grand niveau, la possession équitablement partagée entre les deux équipes resta stérile. Personne n'a commis de faute ou n'a tenté de coup risqué et le score au repos est resté logiquement bloqué à 7-0. Au retour du vestiaire, les locaux ont accéléré. Les boys ont défendu sur leur ligne pendant 10 grosses minutes avant que Jason O'Low ne soit pris en position hors-jeu et permette au TFRC de prendre un avantage de 10 points. Le match tourna ensuite à la démonstration, à le 54eme puis à la 62ème Ryan Luston, performa la défense à deux reprises, signa son premier triplé de la saison et surtout porta le score à 22-0. Le match aurait pu tourner encore plus à la correction mais les boys sont parvenus à inscire une pénalité et un essai en fin de match pour sauver l'honneur et s'incliner finalement 22-10.

Ce match a permis de clarifier la situation, le TFRC est le candidat principal à sa propre succession, capable de profiter des erreurs adverses, d'être patient et d'accélérer pour plier le match en 10 minutes. Certains spécialistes voyaient les Hamilton's Boys comme des prétendant au titre mais ce match a prouvé que la différence était encore énorme.

 Transiopolis Black Horses 23 -16 Adgen Saints Rugby 

Nouveau coach, nouveau staff et nouveaux joueurs, les Saints auront plus que probablement un début de saison compliqué. Après une belle entrée en matière de leur part, une mauvaise transmission entre le talonneur Adgennois et son pilier gauche a permis à Claus Will de réaliser une magnifique interception, une course de près de 70 mètres et surtout l'ouverture du score : 7-0 après 9 minutes. Le reste de la première mi-temps fut très haché avec près de 7 pénalités : 3 hors jeux, 3 fautes au sol et 1 plaquage haut. Que se soit Patrick Smith ou William Jefferson, les deux buteurs se sont montrés adroits et le score au repos fut porté à 13-6, tout était encore possible pour les deux équipes. Le match c'est alors emballé et nous avons assisté à 10 minutes de folie. A la 42ème minute, une mêlée parfaitement gérée sur la ligne des 22 mètres permis au demi d'ouverture des Horses de tenter un drop, le ballon heurta le poteau et revint dans le jeu. La confusion engendrée par cette phase permis à Dylan Hart, l'ailier des Saints de se saisir de la balle et de remonter seul le terrain pour marquer un superbe essaie et revenir à égalité 13-13. Sur le renvoi suivant, ce même Dylan Hart manqua la réception et perdis la balle, voulant se racheter il se lança sur son adversaire mais de façon fautive. Sa faut lui a valu un carton jaune et surtout, permis aux Horses de trouver un très belle touche qui fut convertie en essai (20-13). Après ces 10 minutes folles, les deux équipes retombèrent dans leurs travers et le match fut, une nouvelle fois, entrecoupé de nombreuses fautes que les buteurs ne manquèrent pas de sanctionner. Score final 23-16.

Les deux équipes ont fait preuve d'un très grand manque de discipline ce qui n'a pas permis d'avoir un match d'un e très grand intensité. Malgré cela, les quelques belles actions aperçues nous laissent penser que les deux équipes pourraient, dans quelques semaines, avoir un niveau de jeu très intéressant.


Durnam Association Rugby 16 - 8 Eskar Rugby Club 

Ce match était la grande inconnue de cette journée. Deux équipes, à priori en dessous du lot pouvait nous réserver une belle surprise dans un match, encore avec un faible enjeu, très ouvert ou bien se cantonner à un jeu très lent, stéréotypé et haché de fautes à l'image de leurs prestations contre des équipes d'un niveau plus élevé. Les promus dans le big six, l'ERC profita, comme dans le premier match d'une erreur grossière de leur adversaire sur le coup d'envoi. La relance de cette dernière fut si calamiteuse que le jeune Jordan Yales, pour son premier match parmi l'élite, intercepta la balle et, face à une défense amorphe alla inscrire le premier essai du match qui ne fut malheureusement pas transformé (0 -5). 7 minutes après le coup d'envoi, une position de hors jeu permis à l'Eskar Rugby Club de mener 0-8 pour sa première rencontre dans le big six. Malheureusement pour eux, le conte de fée pris rapidement fin. McNish (23ème) et Robertson (38ème) inscrire deux essais, encore une fois dont la transformation fut complètement ratée. Paraissant épuisé, la deuxième mi-temps fût un supplice pour les joueurs d'Eskar, ils concédèrent près de 7 pénalités et le socre final (16-8) aurait pû être encore bien plus lourd.

Deux enseignements sont a tiré de cette rencontre. Le premier est que ces deux clubs manquent cruellement d'un buteur efficace et que nous ne voyons pas comment ils pourraient gagner un match face aux autres équipes du big six dans l'état actuel des choses. La deuxième constatations concernent uniquement les joueurs d'Eskar dont la préparation physique semble être d'est plus inquiétante. Espérons que cela ne soit qu'un mauvais jour pour eux.


Image

Avatar de l’utilisateur
Landdel
Messages : 89
Inscription : 07 mai 2020 06:16

Re: Associations fédérales sportives

Message par Landdel »

BIG SIX : deuxième journée de la saison 2042 - 19 février

Image


Voici déjà venu le temps de la deuxième journée du BIG SIX avec trois nouvelles rencontres ce soir. Le premier match, au vu de leur précédente prestation semble déséquilibrer. Les champions en titre du TFRC se déplace à Adgen. La semaine dernière, le TFRC a déroulé dans son premier match en maîtrisant calmement la première mi-temps et en pliant le match en 10 minutes. Les saints d'Adgen eux, ont perdu un match très brouillon et haché par de nombreuses fautes. Avec un tel niveau de jeu, ils n'ont aucune chance de gagner aujourd'hui. Le deuxième match voit s’opposer les Boys d'Hamilton face à l'équipe d'Eskar. Les deux équipes ont actuellement 0 points et nous prédisons une victoire facile de Boys. Même si la très prometteuse équipe s'est incliné de façon juste dans son premier match, on ne voit pas comment elle pourrait perdre chez elle face à Eskar. Le dernier match confrontera le second club de la capitale face à Durnam. Les deux équipes ont gagné leur premier match mais l'opposition était très différente. Nous voyons mal les Kids revenir gagnant de leur déplacement dans notre capitale.

Adgen Saints Rugby 6 - 12 Transiopolis Federal Rugby Club

Hamilton's Boys 18 - 6 Eskar Rugby Club

 Transiopolis Black Horses 44 - 9 Durnam Association Rugby




Adgen Saints Rugby 6 - 12 Transiopolis Federal Rugby Club

Le match peut être résumé en un homme : médiocre. On pouvait s'attendre à un match intéressant si les Saints retrouvaient leur rugby mais ce ne fût pas le cas. Comme lors du premier match, ils furent très brouillons et commirent beaucoup de fautes. Sur les 80 minutes du match, ils n'eurent que deux réelles situations d'essaie qui se terminèrent par des pénalités, intelligemment concédées par leur adversaire. Nous savions qu'il faudrait du temps aux Saints pour lancer leur saison, espérons que cela n'arrivera pas trop tard. Du côté du TFRC, le match fût encore une fois très bien pensé. Certes on aurait espérer voir de nombreux essais mais les blues ont préférer gérer. Jamais mené de plus de 3 points, ils sont restés proches de leur opposant sans lui laisser de réelles possibilités de les distancer au score. Un jeu au pied impeccable leur a permis de réussir 100% des pénalités et de s'imposer.


Hamilton's Boys 18 - 6 Eskar Rugby Club

Les Boys se voyaient déjà comme des prétendants au titre mais le match de la semaine dernière les a bien refroidis. Ils n'avaient donc à domicile, plus le droit de perdre et l'ont bien montré. La première mi temps fût poussive et les visiteurs scorèrent par deux fois sur des pénalités consécutives à des positions de hors jeu de la première ligne des Boys. Cependant c'est avec une vance d'un point qu'ils rentrèrent au vestiaire (7-6) grâce à un essai amener par la première ligne sur un ballon porté. Ils se sont donc bien rattrapés. La deuxième mi-temps fût à sens unique. Comme pour son premier match, l'Eskar craqua physiquement et commis de nouvelles fautes qui furent sanctionnées de trois points (42 ème et 21 èeme). En fin de match un second essai vint celer définitivement le score de ce match à 18-6.

Après le revers de la première journée, les boys ont montré qu'ils étaient capables de jouer et de gagner. Cependant, il faut remarquer le très faible niveau de jeu afficher par l'ERC. Comme lors du premier match, après 40 minutes ils ont été incapbales de maintenir un niveau de jeu digne du BIG SIX. La saison s'annonce des plus compliquée pour eux.

 Transiopolis Black Horses 44 - 9 Durnam Association Rugby  

Nous avons assisté au premier véritable carton de notre compétition avec 6 essais marqué par les black horses. Après un début de match lent où les deux équipes se sont jaugées (0-3 au quart d'heure), les Black horses ont décidé d'accélérer et de profiter de la défense inexistante de leur adversaire. Cinq essais en 20 minutes, tous dû à des erreurs flagrantes commises par les défenseurs de Durnam on déjà défini l'issue de ce match (31-3) à la mi-temps. De mémoire de commentateur, je n'ai jamais vu autant d'essais directement imputable à des erreurs en une seule mi-temps.
Le seconde partie du match fût une promenade de santé pour les Horses qui après avoir porté le score à 44-3 se relachèrent dans les dernières 10 minutes et concédèrent deux pénalités.

Image

Avatar de l’utilisateur
Landdel
Messages : 89
Inscription : 07 mai 2020 06:16

Re: Associations fédérales sportives

Message par Landdel »

Rasa se lance dans la formule 1


Image


Le prochain grand prix de formule un, le GP du Kaiyuan, restera dans les anales du sport automobile eschaton puisque pour la première fois de l'histoire une équipe arborera fièrement notre drapeau : Rasa F1. Rasa, marque eschatonne très connue dans le monde de la construction et de la motorisation de bateaux a décidé de se lancer dans le monde de la course automobile au plus haut niveau en acquérant le slot d'une équipe de formule un. La marque s'investit déjà dans le sponsoring de compétitions de karting et de rallyes mais uniquement à une échelle nationale. Des résultats probants ne sont pas attendus durant la première saison puisque cette dernière servira plus que probablement au perfectionnement de la voiture.

L'équipe sera composée d'Anatole Mercier (34 ans) et Jordan Leary (24 ans). Anatole Mercier est la star du sport automobile flave. Il s'est fait connaitre grâce aux rallyes et est à l'heure actuelle l'un des pilots les plus expérimentés du paddock. Ultra régulier, l’expérimenté pilote flavien a eu une saison assez compliquée l'année dernier n'accrochant qu'un seul podium. Souvent dans l’ombre de son coéquipier, et malgré une très belle 6ème place lors du premier grand prix de cette saison, il a décidé de relever un nouveau défi en acceptant l'offre de Rasa F1. Mercier se doute que les meilleurs moments de sa carrière sont derrière lui et a décidé de faire profiter de son expérience à la structure Rasa F1 ainsi qu'au jeune prodige eschaton, Jordan Leary. De part sa grande expérience et son extrême fiabilité, Mercier servira de guide dans le développement du prochain modèle de Rasa et distillera de précieux conseils à Leary. Cependant, sportivement, Mercier peut encore montrer de belles choses, en atteste sa prestation lors du premier grand prix.

Jordan Leary est depuis longtemps l'avenir du sport automobile eschaton et l'on espère que cette saison lui permettra de devenir le présent. Issu de l'école du karting, Leary est doté d'un talent indéniable mais manque souvent de constance. N'ayant pu bénéficier du soutien d'une grande écurie, si l'on additionne les ennuis mécaniques et les erreurs de pilotage, le palmarès de Leary est bien maigre. Cependant, dans des conditions optimales, et sur des bouts de courses, il a pu démontrer qu'il pouvait réaliser avec n'importe quel pilote. Cette saison s'annonce à la fois comme une dernière chance mais aussi comme une première réelle chance. Une structure d'un haut niveau et un coéquipier très expérimenté devrait permettre à Leary de confirmer définitivement qu'il a sa place au plus haut niveau.

Avatar de l’utilisateur
Landdel
Messages : 89
Inscription : 07 mai 2020 06:16

Re: Associations fédérales sportives

Message par Landdel »

« Attention à l'excès de confiance »


Image

Le tirage des groupes de la prochaine coupe du monde à eu lieu hier soir à Albarea et plus précisément dans le Centrul Internațional de Conferințe, salle prestigieuse et d’une grande capacité située dans une aile du Palatul Parlamentului. Dans ce cadre magnifique, la présentatrice vedette de la DiGi24, Anastasia Nicoleanu était en charge de la présentation, accompagnée par deux anciennes stars du ballon rond valdaque et aliléen : Tiberiu Bartos, ancien international valdaque (115 sélections, 16 buts) et Francesco Bergosi, ancien international aliléen (81 sélections, 6 buts). La première bonne nouvelle de la soirée nous est venue de la présentation des chapeaux. Etant absente des dernières grandes compétitions internationales, notre équipe se retrouvait en ballottage entre le chapeau 3 et le chapeau 2 mais c'est finalement dans ce dernier que nous avons été placé. En dernière position certes mais quand même dans le chapeau 2, ce qui nous permet d'éviter de tomber dans le groupe d'équipes très redoutables comme celle d'Anmayo ou de Rumagnola et d'entrevoir, avant que le tirage proprement dit ne commence, des bonnes possibilités de sortir des poules.

La suite du tirage au sort c'est également déroulée de façon favorable pour nous puisque nous aurons la chance de nos mesurer au pays organisateur et grand favoris à la victoire finale, la Valdaquie. Cela constituera un vrai test pour notre équipe tout en nous octroyant un droit à l'erreur puisque les deux premières places sont qualificatives. De plus, les deux autres adversaires nous semblent être très abordables. Le Jernland, est d'après l'avis de nombreux suiveurs, l'équipe la plus faible du chapeau 3 et, en cas de victoire contre eux lors du premier match, notre qualification serait déjà presque acquise puisque nous ne voyons pas comment la sélection de l'Ostlandgar pourrait nous inquiéter.

Image

Voici les premières réactions de notre séletionneur natioanle, David O'Shinston : « Attention à l'excès de confiance, le tirage au sort nous est plutôt favorable et on la chance de jouer au premier tour la meilleure équipe du monde mais rien n'est fait. On doit prendre match par match. Certains s'imagine déjà jouer la première place contre la Valdaquie lors du dernier match mais gardons les pieds sur terre. Les quatre nations ont une réelle chance de se qualifier. Nous allons travailler dur pendant les semaines à venir et nous serons près le jour j pour gagner notre premier match et réussir notre entrée dans la compétition. »

Avatar de l’utilisateur
Landdel
Messages : 89
Inscription : 07 mai 2020 06:16

Re: Associations fédérales sportives

Message par Landdel »

BIG SIX : deuxième journée de la saison 2042 - 06 mars

Image


Cette troisième journée sera marquée par une rencontre qui est déjà probablement synonyme de dernière chance pour les Adgen's Saints. Après un début de saison poussif mais prévisible au vu des nombreux remaniements que l'équipe à subie, ils accueillent les Boys d'Hamilton dans un match qui s'annonce décisif pour eux. Actuellement avant dernier du championnat avec seulement deux petits points, la victoire est obligatoire sans quoi tout espoir de jouer les premières placent s'envoleront. Les deux autres matchs sont probablement joué d'avance, en effet, si l'on regarde le niveau de jeu afficher lors des deux premières journées par les deux clubs de la capitale, on ne voit pas comment ils pourraient s'incliner.



Eskar Rugby Club 3 - 31  Transiopolis Black Horses

Adgen Saints Rugby 12 - 20 Hamilton's Boys

Durnam Association Rugby 0 - 17 Transiopolis Federal Rugby Club





Eskar Rugby Club 3 - 31  Transiopolis Black Horses

Comme on pouvait malheureusement s'en douter, il n'y a pas eu de match entre les deux équipes. Dès le début de la rencontre, les Black Horses ont pris les choses en main sur une pénalité à la 14eme minutes suivie d'un essaie 3 minutes plus tard. A la mi-temps le score était donc logiquement de 0-8 et, tout suspens avait déjà disparu. Lors des deux premiers matchs, l'équipe d'Eskar a montré de gros problèmes physiques en seconde mi-temps et cela c'est confirmé encore une fois. Absent du combat physique, lent au replacement et incapable de produire des attaques structurées, ils ont vécu une nouvelle mi-temps cauchemardesque jusqu'à être mené 0 - 31 à une minute de la fin du match. Heureusement, l'honneur a été sauvé par une pénalité concédée par une grossière faute d'inattention de la défense des Black Horse. On ne voit clairement pas comment l'équipe d'Eskar pourrait, avec un tel niveau, ce maintenir parmi l'élite.


Adgen Saints Rugby 12 - 20 Hamilton's Boys

Le classement ne laissait pas la place à la défaite pour les Saints mais malheureusement pour eux le match à très mal commencé. Comme lors de la première journée, le coup d'envoi fût mal réceptionné et sur la mêlée qui suivit, les boys marquèrent un essaie (0 -7) après 2 minutes. La première mi-temps fût très agréable, chaque équipe parvint à se créer des occasions franches mais les défenses ne cédèrent pas. Au petit jeu des pénalités c'est les Saints qui prirent l'avantage, 3 pénalités inscrites face à deux leur permirent de n'être mené plus que d'un point à la mi-temps (9-10). La seconde mi-temps reparti sur des bases semblables, un match très serré et de nombreuses occasions qui auraient pu se solder par des essais. Cependant, le match resta très serré jusqu'à la 72ème minutes (12-10) où un magnifique décalage du seconde ligne des boys lui permis de franchir le rideau défensif et d'inscrire le second essai du match, essai qui scella le score final.

Le match aurait pu basculer des deux côtés mais c'est les boys qui se montrèrent plus solide et empochèrent la victoire. Les Saints sont maintenant clairement décroché au classement général et doivent probablement se concentrer sur la quatrième place qui leur permettrait de jouer les demis-finales.

Durnam Association Rugby 0 - 17 Transiopolis Federal Rugby Club  

11 victoires d'affilées pour le TFRC contre Durnam, voilà maintenant le nouveau record détenu par le club de la capitale. Pour leurs deux premiers matchs, et leur deux premières victoires, le TFRC avait fait le travail en première mi-temps et c'était contenté de gérer. Le schéma fut appliqué une nouvelle fois aujourd'hui. Deux essais dans le premier quart d'heure, une pénalité à la 30ème et puis plus rien. Cela a suffit a gagner largement mais est-ce que ce n'est pas une mauvaise habitude que commence à prendre les champions en titre ? Jouer 30 ou 40 minutes par match suffit pour le moment amplement pour gagner mais cela ne durera probablement pas.
Image

Avatar de l’utilisateur
Landdel
Messages : 89
Inscription : 07 mai 2020 06:16

Re: Associations fédérales sportives

Message par Landdel »


Conférence de presse de David O'Shinston - 11 mars 2042


« Nous allons gagner grâce à la technologie»


A quelques mois de la coupe du monde, c'est aujourd'hui qu'est lancé la campagne de préparation de l'équipe nationale eschatonne. A cette occasion, le sélectionneur David O'Shinston a convié l'ensemble de la presse sportive afin d'évoquer le déroulement de cette préparation, des objectifs fixés et de la forme de l'équipe.

Image


Journaliste de FootNews : Monsieur O'Shinston, dans trois mois jours pour jours, la coupe du monde commencera et aucun match amical ne se profil à l'horizon. Peut-on attendre un annonce dans les prochains jours ou au cours de cette conférence ?

David O'Shinston : Je vais vous répondre très directement : non. C'est un choix qui peut paraître étonnant, je l'avoue mais il est le fruit d'une très longue réflexion menée avec l'ensemble du staff. C'est notre première compétition internationale depuis des décennies, nous n'avons pas joué de matchs avec de réels enjeux depuis aussi longtemps et nous allons en abuser. L'effet de surprise sera notre principal atout. Je vais vous décevoir mais la préparation et les entraînements se dérouleront à huit clos. Ni vous, ni la presse étrangère, ni nos adversaires n'auront le moindre aperçu de notre football avant le jour j.

Journaliste de FootNews : Permettez-moi d'insister, comment espérez-vous être à la hauteur de l’événement sans matchs dans les jambes ? C'est du jamais vu dans l'histoire de la coupe du monde, personne n'a osé s'y présenter sans matchs de préparation.

David O'Shinston : Il faut bien un début à tout ! Plus sérieusement, nous n'allons pas effectuer une préparation classique à laquelle les matchs amicaux ont été amputés, cela serait en effet très risqué. Notre préparation à été revue entièrement, de A à Z. Le moindre aspect a été repensé. Le modèle de préparation mis en place est révolutionnaire.

Journaliste de FootNews : Révolutionnaire, c'est-à-dire ?

David O'Shinston : Il va falloir laisser la parole aux autres à un moment. rire. Sans vouloir en dévoiler trop, le programme se base sur des techniques avancées de simulation et de récupération. Le groupe sera mis au vert dans un moins. Nous passerons ensemble, coupé du monde, près de 3 mois, coupe du monde comprise. C'est un énorme sacrifice pour les joueurs mais eux comme moi croient au bien fondé de ce programme. Ensuite, nous serons appuyé par les services de la U+ Fundation, des techniques basées sur la cryothérapie et sur la magnétothérapie seront utilisées pour développer au maximum nos capacités physiques. D'un point de vue purement footballistique, l'université Gokis a développé un simulateur 3D permettant d'affronter n'importe quelles équipes dans n'importe quelles conditions. Sans se déplacer des locaux de l'université, nous pourrons préparer nos matchs contre le monde entier. Nous allons gagner grâce à la technologie.

Journaliste de l'EschaTimes : Vous vous êtes déjà brièvement exprimé au sujet du tirage assez favorable. Comptez-vous jouer la première place du groupe ?

David O'Shinston : Je compte jouer la qualification avant tout mais il est clair que le calendrier nous est très favorable. Nous devons gagner le premier match, c'est le plus important. Le Jernland est notre principal adversaire dans ce groupe et si nous gagnons cette rencontre tout sera possible. Dans un scénario idéale, le dernier match sera la finale du groupe. La Valdaquie va plus que probablement remporter ses deux premiers matchs. Si nous parvenons à en faire de même, et à profiter d'un petit relâchement de l'équipe Valdaque, déjà qualifiée, nous pouvons les surprendre. Cette victoire serait prestigieuse mais pas vraiment utile, à partir de la phase à élimination directe, toutes les équipes se valent. Chaque match est difficile et il n'y a plus de bons tirages. Et puis, nous ne pourrons plus rencontrer la Valdaquie avant la finale. rire.

Journaliste du Sports Unified : Je comprends que vous espérez passer la phase de groupe mais quel est l'objectif final de la sélection ?

David O'Shinston : Sans faire de langue de bois, nous allons prendre match après match. La qualification pour la phase à élimination directe nous semble abordable même si il y a encore de nombreuses inconnues. Après, chaque match sera un combat. Nous ne serons probablement jamais favoris, au vu de notre inexpérience, mais nous avons les capacités de gagner chaque match. Pour moi, le premier tour à élimination direct est aussi dur à gagner que la finale. Je ne préfère pas me fixer, pas nous fixer d'objectifs. LE but de cette compétition est également d'acquérir de l'expérience car notre équipe est encore jeune.

Avatar de l’utilisateur
Landdel
Messages : 89
Inscription : 07 mai 2020 06:16

Re: Associations fédérales sportives

Message par Landdel »

LUAS : Victoire contre la Lantanie - 11 mars

Image

Cette semaine, le BIG SIX laissait sa place au Luas, la compétition domestique passait son tour au profit de notre équipe nationale qui affrontait, dans la toute nouvelle enceinte du Stade de la LIberté, la solide équipe de Lantanie actuellement classée 3ème au classement IRA. Bien que n'étant qu'un match amicale, cette rencontre était l'occasion idéale de ce tester face à un cador mondial. La Lantanie, actuelle 3ème au classement IRA sort de trois victoires d'affilée dans le tournoi des 6 nations face au Westrait, Khelkadesh et Leonora. On peut donc affirmer qu'elle fait partie des meilleures nations mondiales. Le but affirmé des Luas est de figurer parmi les 6 meilleures nations mondiales et de réaliser une coupe du monde 2043 convaincante. La réalisation de ces objectifs passe nécessairement par une solide préparation, c'est dans ce cadre que la rencontre face à la Lantanie s'inscrit.

Les conditions de jeu était parfaite et, pour son match international inaugurale, le stade de la Liberté était sold-out. Dans une ambiance indescriptible montée à son paroxysme par un show d'avant-match somptueux, ce sont les Lantaniens qui donnèrent le coup d'envoi. Le match est parfaitement entamé par les Luas qui mettent directement la pression sur leur adversaire et obtienne une bonne mêlée dans les 22 mètres adverses. La deuxième partie de la première mi-temps est plus compliquée, les Lantaniens montrent l'étendue de leur talent et manque à plusieurs reprises d'inscrire le premier essai de ce match. Les Luas sont lents et semblent dépasser, sur un hors jeu grossier, le demi de mêlée des luas est exclu pour 10 minutes. Cette exclusion et les 3 points qu'elle offre désorganise totalement l'équipe à domicile et ce n'est que grâce à un arbitrage vidéo plutôt généreux que le score n'est que de 0-3 à la mi-temps.

La seconde mi-temps débute de façon très brouillonne. Les luas poursuivent sur la lancée de la première mi-temps, faisant preuve de beaucoup d’imprécisions mais cette fois-ci les visiteurs les imitent. Dans ce jeu assez stéréotypé, basé principalement sur les avants, les luas parviennent à submerger leur adversaire et sur un magnifique ballon porté, l'ailier droit n'a plus qu'à conclure le travail de sa première ligne (7 - 3). Pour la première fois de son histoire récente, l'Eschaton mène un match international ! La fin de match est très disputée, deux pénalités viennent modifier le score mais l'écart entre les deux équipes reste inchangée : 10 - 6 score final.

Réactions d'après-match :

Scott Sheridan (talonneur, homme du match) : Homme du match, c'est une belle reconnaissance mais j'étais pas seul sur le terrains. C'est avant tout un victoire collective. Quand Jerry (ndlr. Intyre) est sorti on a eu du mal mais on a rien laissé passer. En deuxième mi-temps on était juste plus fort et ça explique le résultat final.

Jerry Intyre (Demi de mêlée, capitaine) : Je m'en veux pour cette exclusion, tout va très vite, je vois la balle, je tends le bras par réflexe et puis voilà. La jaune est assez logique mais l'intention n'y était pas, je sors au plus mauvais moment et ça flingue la fin de la mi-temps mais heureusement les gars ont bien résisté. En deuxième mi-temps, on était plus fort, plus combatif et je pense que le score final est logique.

Nicolas Harnson (Sélectionneur) : Première victoire dans un match international et face à un adversaire de ce calibre, je ne peux que me réjouir. On a été dominé mais solide en première mi-temps, on a reculé à 14 contre 15 mais on a pas craqué. Les fondamentaux étaient présents, solidité dans les duels, organisation et discipline. On aurait pu facilement être mené de 10 ou 15 points à la mi-temps mais on s'est accroché. En deuxième mi-temps cela a payé. Les avants on réalisé une prestation incroyable et sont venu à bout de la défense adverse. On mérite cette victoire et le niveau affiché aujourd'hui doit nous permettre de réaliser d'autres grosses performances.


Verrouillé

Revenir à « Eschaton »