RP interne

Avatar de l’utilisateur
Lychaka
Messages : 458
Inscription : 03 févr. 2020 14:09
NJ : Ölan
NJ V3 : URCM
Première date d'inscription : 14 octobre 2010

RP interne

Message par Lychaka »

Lychaka a écrit :
22 oct. 2013 20:00
<center>6 Juin 2022 - Environs de Kinyong

Image
Kinyong capitale de la région Makiran Oriental</center>

Kinyong était, ou avait été la capitale du Makiran Oriental, son cœur économique comme politique. Désormais cette période n'était qu'un rêve lointain cher au cœur de On T'an. L'ancien regardait tristement de ses yeux fatigués à travers la fenêtre de sa minuscule cuisine la rue où jouaient les enfants makis. Leur joie simple contrastait avec la morosité générale des makis. Kinyong restait la capitale officielle de ce qui était devenu une simple province d'outre-mer lychakienne, une capitale qui semblait sinistrée. Le pouvoir lychakien avait tenté d'intégrer les makis à son système, et il avait échoué. À la place il avait reporté tous ses espoirs sur l'immigration des éranéens dans le sud de l'archipel et les villes nouvelles qui sortaient de terre comme des champignons, parfois en quelques mois seulement, prêts à accueillir des éranéens à la recherche d'une nouvelle vie loin du continent. Certains étaient allés dans le sud, disait-on, et ce qu'ils avaient vu là-bas leur semblait à la fois fascinant et révoltant. Les villes étaient selon leurs dires fantastiques et modernes, les usines fonctionnaient selon eux à plein régime. Les foules d'éranéens vivaient selon eux dans un confort bien supérieur au leur. Ces histoires que les Makis se racontaient entre eux depuis des années étaient finalement devenues banales, le mouvement de révolte qui avait secoué leur peuple ne s'était pas tout à fait estompé, mais avait perdu de sa force avec le temps, peut-être en partie parce que la métropole avait fini par abandonner totalement les villes peuplées de Makis ? Le gouvernement lychakien avait tenté de forcer les Makis à adopter son système collectiviste, ceux-ci avaient refusé plusieurs fois de l'accepter, parfois dans la force. Et le résultat avait été quelques fois sanglant.
On T'an détourna la vue et finit par reporter son attention sur le café qui l'attendait et le journal. Si le café était exquis, il était de contrebande et provenait directement du continent, il n'y en avait pas de meilleur selon le vieillard qui avait depuis longtemps abandonné la consommation du seul café réellement vendu sur l'île, le café wilais memkilois, qui était totalement quelconque. Il ouvrit le journal, le Maki Rouge, s'il était évidemment à la solde du pouvoir en place, employait au moins des Makis, raison pour laquelle On T'an l'achetait encore. Les lignes du journal ne parlaient essentiellement que des événements et de la réussite du sud de l'archipel, des éranéens... Il finit néanmoins par dénicher un article nommé "Tentative d'émigration illégale au nord de l'archipel, 7 fusillés". Sept Makis, des jeunes hommes plein d'avenir, si le système leur en avait donné un, avaient décidé de quitter le pays, une nuit sans lune et avec pour seule embarcation une barque de fortune. Ils avaient été interceptés avant de passer à l'acte et accusés de trahison envers la nation avaient été condamnés à mort. Leur procès avait du tourner court pensa le vieux. Comme tant d'autres avant eux avaient écopés de la même condamnation ! Veuf, On T'an n'avait plus de réelle occupation, sinon aider Lok Tung le gérant du bar du coin à faire ses comptes, les vrais bien sûr, et ceux falsifiés à destination de l'état, ce n'était pas bien payé, mais cela suffisait pour survivre, ce que tous tentaient de faire, plus ou moins bien selon les familles.
La pitié n'a qu'un tort, regarder de haut. - André Stil

Avatar de l’utilisateur
Lychaka
Messages : 458
Inscription : 03 févr. 2020 14:09
NJ : Ölan
NJ V3 : URCM
Première date d'inscription : 14 octobre 2010

Re: RP interne

Message par Lychaka »

Lychaka a écrit :
26 oct. 2013 10:31
<center>14 Juin 2022 - Environs de Kinyong

Image
Kinyong capitale de la région Makiran Oriental</center>

- Liberté totale dans la préparation, Unité totale dans la boisson ! (dédicace à Alexei)

Au milieu des éclats de rires les quelques makis assis au bar trinquèrent. Par ici, la devise du Pacte était ridiculisée et on ne craignait rien pour ça. Les lychakiens avaient depuis longtemps tous désertés la capitale, on ne risquait pas d'être dénoncé pour ensuite recevoir une visite des milices en pleine nuit. Tous les hommes assis au comptoir pourraient dormir sur leurs deux oreilles cette nuit, et les suivantes. On T'an laissa échapper un sourire à ce détournement de la devise, le vieillard était assit à une table dans un coin du bar avec tout un dossier éparpillé devant lui. D'un côté les comptes réels du bar, pas florissants, mais suffisants. De l'autre les faux-comptes à destination de l'état, bien moins garnies bien évidemment. On T'an passait plusieurs heures afin de mettre les comptes réels à jour, et de rendre cohérents les comptes falsifiés, même si il était peu probable de subir un contrôle, on n'était jamais trop prudent. Au comptoir les bouteilles et les verres s'enchaînaient, il était à peine 18h. 18h, c'était l'heure pensa le vieux.
Dans la rue le bruit des habitants qui parlaient et vaquaient à leurs occupations s'estompa, un véhicule transport de l'armée makanne passait dans la rue, deux soldats scrutaient les hommes et les femmes qui étaient là avec un regard dur et froid. Ils rappelèrent à haute voix que le couvre-feu débuterait deux heures plus tard et que tout maki sortant de chez lui pendant la nuit serai arrêté. Mais leur passage fut bref et les habitants reprirent bien vite leurs activités habituelles. Un homme habillé tout en noir et chauve, que On T'an connaissait bien entra dans le bar, il commanda au comptoir, mais resta isolé un moment avant que plusieurs autres comme lui ne le rejoignent. On T'an savait très bien que c'étaient des indépendantistes, et il ne souhaitait pas être mêlé à ce genre d'histoire, il tenait tout de même à la vie. Le vieux rangea tous les documents de la trésorerie dans un porte-documents et rejoignit Lok Tung derrière le bar.

- Voilà pour ce soir, je suis fatigué, j'reviendrai demain pour finir tout ça.

Le patron répondit avec un sourire :

- Merci On, bonne nuit vieux.
- Bonne soirée.

Le vieillard prit le chemin de son petit appartement miséreux au rez-de-chaussé d'un immeuble de six étages. Dehors la nuit tombait et pourtant le couvre-feu ne débuterait que dans une heure au mieux. Il rentra chez lui d'un pas tranquille, il avait le temps devant lui, saluant parfois une connaissance, serrant des mains, discutant quelques minutes de la pluie et du beau temps.
La pitié n'a qu'un tort, regarder de haut. - André Stil

Avatar de l’utilisateur
Lychaka
Messages : 458
Inscription : 03 févr. 2020 14:09
NJ : Ölan
NJ V3 : URCM
Première date d'inscription : 14 octobre 2010

Re: RP interne

Message par Lychaka »

Lychaka a écrit :
23 févr. 2014 14:13
<center>8 Juin 2023 - Environs de Kinyong

Image
Kinyong capitale du Makiran Oriental</center>

Les rues de Kinyong fourmillaient de monde comme toujours, mais depuis quelques temps On T'an avait du se faire une raison : les lychakiens et les éranéens étaient de plus en plus nombreux et le centre-ville, même s'il s'y aventurait peu, connaissait un regain d'activité. L'État avait fini par s'activer et par se décider à laisser à Kinyong sa place de capitale de l'archipel. Cette étincelle n'atteignait pas encore les périphéries de la ville, mais c'était un début positif. Depuis que le Général Jeong Tu-Chaek avait remplacé les différents Comités Régionaux les choses se faisaient plus rapidement et surtout aux yeux de nombreux makis : plus équitablement. Même s'il était lychakien le Général bénéficiait donc d'une certaine réputation auprès d'une partie des Makis. Obligées de se plier à lui les entreprises étatiques avaient dû revoir leur fonctionnement et assurer aux Makis les mêmes conditions de travail qu'en métropole et des salaires aussi élevés, théoriquement ça avait été le cas depuis la prise de contrôle de l'île par le Lychaka, dans les faits les sections locales des entreprises étatiques abusaient de leur position pour faire travailler les Makis à moindre coût. Plus de 300 cadres de ces entreprises avaient été fusillés depuis sur ordre du Général qui n'avait pas fait de différences entre Lychakiens, Éranéens et Makis impliqués. À l'occasion d'un discours sur la purge de ces entreprises il avait déclaré :
"Nous ne sommes pas Makis, Lychakiens ou Éranéens, aux yeux de la justice de l'Union nous sommes tous Makans, et c'est l'égalité qui prévaut entre les différents peuples qui la composent. Si nous acceptions qu'un peuple en domine un autre au sein même de notre système, alors ce serait la fin de notre communisme, et nous ne vaudrions rien de plus que la Main Noire qui réduit aujourd'hui en esclavage des peuples entiers au profit des civils Juvniens."
Les Makis n'avaient jamais apprécié l'autorité lychakienne, mais le Général incarnait pour eux un idéal d'égalité qui jusqu'ici n'avait jamais été exprimé par ces prédécesseurs. On T'an commençait aussi à croire que l'indépendance n'était peut-être pas nécessaire. Le vieillard entra dans le bar géré de Lok Tung, quelques hommes buvaient au comptoir. À la télévision un flash info traitait de l'annonce choc de la dissolution du Pacte. En désignant l'écran Lok Tung lui demanda :
- Tu crois que ça va changer quelque chose tout ça ?
- Non, c'est déjà en train de changer.
La pitié n'a qu'un tort, regarder de haut. - André Stil

Avatar de l’utilisateur
Lychaka
Messages : 458
Inscription : 03 févr. 2020 14:09
NJ : Ölan
NJ V3 : URCM
Première date d'inscription : 14 octobre 2010

Re: RP interne

Message par Lychaka »

Lychaka a écrit :
11 mars 2014 10:01
<center>3 Aout 2023 - Environs de Kinyong

Image
Le Général Jeong Tu-Chaek</center>

La voiture roulait à vive allure dans les avenues principales de Kinyong, partout on se mettait à l'œuvre, les aides annoncées deux mois plus tôt avaient eu un effet énorme sur le pays et notamment sur la capitale. Partout les entreprises étatiques étaient à l'œuvre. Jeong Tu-Chaek se satisfaisait beaucoup de ce spectacle et il espérait parvenir à ses buts avec l'archipel makiran même s'il savait que cela pourrait être très difficile à terme. La voiture prit un peu de vitesse, Jeong allait être en retard si le chauffeur ne se dépêchait pas, il devait accueillir des représentants des différentes entreprises étatiques au Palais du Gouverneur dans moins de 10 minutes.
- Dépêchez-vous .
- Oui Camarade.
Le chauffeur maki se contenta d'appuyer un peu plus sur la pédale d'accélérateur. Jeong observa sa montre et soupira. Soudain plusieurs bruits sourds retentirent. La voiture accéléra soudainement.
- Baissez-vous ! Baissez-vous !
Le Général avait reconnu le bruit des balles et baissa aussitôt la tête.
La pitié n'a qu'un tort, regarder de haut. - André Stil

Répondre

Revenir à « Makiran oriental »