Pendant ce temps, à la base Louis-Auguste Blanqui

Avatar de l’utilisateur
Vladimir Ivanov
Messages : 2049
Inscription : 05 févr. 2020 12:37
NJ : Karmalistan
NJ V3 : Rostovie
Première date d'inscription : 14 mai 2008

Pendant ce temps, à la base Louis-Auguste Blanqui

Message par Vladimir Ivanov »

Sur les activités de la base militaire navale rostovique "Louis-Auguste Blanqui" sur l'île Jules Guesde

Image

Image
_________________________________________________________________________________________________

Avatar de l’utilisateur
Vladimir Ivanov
Messages : 2049
Inscription : 05 févr. 2020 12:37
NJ : Karmalistan
NJ V3 : Rostovie
Première date d'inscription : 14 mai 2008

Re: Pendant ce temps, à la base Louis-Auguste Blanqui

Message par Vladimir Ivanov »

L'ANR vous écoute...

Image

"hier-soir, vers 13h10, le chef du gouvernement kirkstanais a déclaré..."
tssssch
"Ecoutez... André Glairmann... entendons-nous bien, je n'ai jamais dit que les noirs étaient des chimpanzés, qu'on soit tous d'accord ! (peut-être-des-babouins) mais PAS des chimpanzés ! Que les choses soient claires : je ne suis pas raciste ! (bon... les-réduire-en-esclavage-jusqu'aux-derniers-ne-leur-ferait-pas-plus-de-mal) MAIS JE VEUX DIRE, VOILA ! Je ne suis pas anti-noir ! De même que je ne suis pas anti-musulman ! Alors certes, tous-les-jeter-à-la-mer-règlerait-le-problème-du-chômage-chez-nous, MAIS ATTENTION ! Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit ! Je ne suis pas nazi ! Je n'apprécie pas forcément Jeanne-Marie LePaon, mais faut reconnaître quand même qu'elle ne dit pas que des co..."
tssssch
"...chonneries avec ta meuf, hein... c'est quoi ton truc à toi, mon doux petit Enzo ? la scato ? la zoo ? le fétichisme des..."
tssssch
"Jean-Cul Mesnichons... soyez raisonnable... vous savez bien qu'on ne va pas aller jusqu'à guillotiner..."
tssssch
"_ Mr. le Président ! Mr. le Président !
_ oui !
_ Qu'allez-vous faire de concret pour résoudre ce problème du chômage ? Ne risquez vous pas de perdre la confiance des citoyens pour les prochaines élections ?
_ Je peux vous assurer, que nous commençons dès maintenant, à songer à l'idée selon laquelle il serait possible d'envisager, le projet de formuler l'éventualité, d'amorcer une démarche consistant, à émettre l'hypothèse d'une probable initiative, visant à mettre en œuvre l'établissement de la probabilité que nous puissions lancer une réforme, destinée à inverser l'accélération de la hausse croissante, de la progression de la courbe ascendante du sous-emploi ! ça je vous le garanti ! c'est une promesse que je vous fait sur l'honneur ! Vous savez, contre le chômage, nous avons un cri de guerre :
"
tssssch
"Allaaaaaaaaah uakbar !!!! -rafales de mitrailleuses- ... silence... c'était donc le reportage de Jean-Claude Fessedephoque à Jalaluddin, au Machrek, où les combats font rage pour l'acquisition du..."
tssssch
"nouvel I-Simphone 67-S ! Pour 9 999,99 $RAK seulement ! profitez de ses nouvelles fonctionnalités inédites comme son..."
tssssch
"vibromasseur, qui perturberait le bon fonctionnement du transit intestinal selon une étude très sérieuse menée par des chercheurs de la Godemich University. En effet le sex toy causerait entre-autres des problèmes d..."
tssssch
"d'immigration ! Un peu je veux bien, mais trop ça suffit ! Les migrants sont tous..."
tssssch
"des macaques, une espèce en voie de disparition et qui fait l'objet d'une attention toute particulière des biologistes et zoo..."
tssssch
"Philadelphia, l'ancienne station..."
tssssch
"rectale ! espèce de connard ! _ calmez-vous monsieur... _ vous n'êtes qu'un nabot !"
tssssch
"léon Bonaparte qui, le 2 décembre de l'année suivante, remporta la bataille d'"
tssssch
"Auschwitz ! Alors je vous rassure, là n'est pas mon intention d'y envoyer tous les juifs, mais quand même ! C'est vrai qu'au bout d'un moment, je pense qu'une Solution Finale n'est pas nécessairement la plus mauvaise idée qui se présente à nous... mais encore une fois, je ne suis pas antisémite !"
_________________________________________________________________________________________________

Avatar de l’utilisateur
Vladimir Ivanov
Messages : 2049
Inscription : 05 févr. 2020 12:37
NJ : Karmalistan
NJ V3 : Rostovie
Première date d'inscription : 14 mai 2008

Re: Pendant ce temps, à la base Louis-Auguste Blanqui

Message par Vladimir Ivanov »

TOP-SECRET [inconnu même du gouvernement rostov !]
RAPPORT SECRET DES CEVEKAZES* DE L'ÎLE GUESDE
* les forces spéciales rostoviques (connues historiquement pour leur rôle au Rovostran, et pour leur relative autonomie vis à vis du pouvoir à Novgorod)

Rappel : Les Projections rostoves pour le Monde d'ici 2050
Et on remet ça, les amis !

Image

Situation actuelle de la progression des trois Empires de la Future Trilatérale :

Image
LÉGENDE : Les trois empires en 2028, leur capitale, leurs zones d'influence minimale directe (indirecte non-comprise) et leurs projections en cours ou futures.

Analyse :

On considère l'Hokkaido comme humiliée d'avance : bientôt vaincue militairement et politiquement, elle devrait totalement et définitivement se soumettre à la volonté du Raksasa d'ici les prochaines semaines. Comme un signal d'alerte, ce conflit annonce un mauvais présage : l'équilibre des forces dans le monde court un grave danger.
En effet, la superpuissance raksassane ne cesse de grossir son poids démographique et militaro-financier. Le Varan est en train de phagocyter les restes de l'Eran pour fonder un véritable Hyper-Empire d'1 milliard d'habitants. On estime que d'ici un an, la moitié de la richesse mondiale sera produite directement ou indirectement par le Raksasa via ses investissements à l'étranger. Avec la restructuration prochaine de son armée et l'annexion prochaine de l'Eran, le Raksasa devrait disposer à son tour de la première armée du monde, surpassant de loin la Rostovie, soumise à un diktat pacifiste stupide qui démilitarise massivement.

L'Axe Jiyuan-(Fuxianji)-Alejandro semble désormais actif et prêt à être officialisé. Certes, le Kaiyuan se renforce, mais au profit de l'ensemble du Pacte de Kanton et de ses observateurs ou membres de facto, à savoir le Makara et sa philosophie racialo-nationaliste expansionniste, auquel il adhère pleinement sous couvert d'humanitarisme hypocrite. Son poste-avancé au Pelabssa en est une preuve flagrante : isolant la Géorgie roumalienne, le Kaiyuan accomplie, au Nord-Vicaskaran, une sous-traitance politique du business impérialiste raksas. Le Talequah sera très bientôt absorbé, tandis que la Marutopia ne pourra que décliner, en raison de son autarcie et extrême impopularité. Seules les NUV fiémançaises tiennent bon pour le moment, la Fiémance représentant une menace militaire autrement plus sérieuse que la "petite Géorgie roumalienne" et la CESS. Si ces deux derniers avaient été plus malins, ils se seraient revendiqués du Pelabssa (dans le nom officiel) pour faire gagner en crédibilité politique leur nouvelle colonie. Une stratégie qu'a donc réalisé le Kaiyuan avec une remarquable habileté.
Au Makara, toutes les autres nations rejoignent le vaste bloc raksas : le nouveau Royaume de Wa (le "lion wapongais", pour combattre ses propres tentations communistes -SSP-), le Choson, le Che, le Mayong, le Juzderistan, l'Eran en voie de raksassisation... tous appliquent une forme ou une autre de "national-capitalisme", encadré par ses hiérarchies claniques ou ethniques, sa dépravation morale dissimulée derrière un conservatisme tartuffien, et son anti-communisme hystérique au point d'en devenir maladif et néfaste à leurs propres intérêts géopolitiques.

Opemont de son côté, ne s'est pas encore remise de la trahison raksasse en Cécopie. Toutefois, de cette bonne vieille alliance avec le Raksasa, la chorocratie l'y ramènera probablement d'ici les prochains mois ou dans les deux ans qui viennent. Si sa colonie au Pelabssa s'est enracinée, le Kaiyuan, agent raksas sur le terrain, devrait peu à peu le dissuader de faire cavalier seul. Quoiqu'il en soit, dans un proche avenir, la Fiémance devra faire face à un sérieux dilemme : soit combattre (seule ou avec des alliés), soit se soumettre.
Récemment, surtout depuis la chute de la royauté en Fiémance, une rumeur circule à propos d'un rapprochement plus poussé encore entre la Fiémance et les pays socialistes, avec en premier lieu le Kirep, qui s'entend déjà très bien avec elle malgré son marasme économique persistant. Néanmoins, contrairement aux "on-dit", la chorocratie est profondément aristocratiste et anti-communiste, tant socialement qu'économiquement. La realpolitk fiémançaise sera-t-elle vraiment libre de toute influence infrastructurelle ? Pas si sûr, et connaissant son passé diplomatique, il est probable qu'elle retombe dans le piège d'hier en se réconciliant avec le Raksasa. D'ailleurs ce dernier en profite pour rôder autour de la charogne centre-almérane, qu'elle a déjà mangé au niveau du Juvna grâce à "l'habile" générosité fiémançaise.

Avec l'Eran, autre annexion d'envergure en approche, en Alméra occidentale cette fois-ci : le Quantar est sur le point d'être absorbé par l'Albion, via un simple référendum unificateur. S'il y parvient malgré l'immobilisme des gouvernements et la crise économique, une grande puissance capitaliste émergera en Alméra de l'Ouest, éclipsant donc de fait le Viertenstein et le Lochlann, lesquels se satelliseront à son profit sous le prétexte d'une alliance régionale "conservatrice" (l'anti-libéralisme de la droite religieuse ne tient jamais très longtemps). Reste à déterminer lequel des trois empires, "l'Union" Quantar-Albion -maîtresse de l'ouest- rejoindra... Le Raksasa semble être le candidat le plus probable, car il est le seul à partager complètement ses idéaux politiques et économiques : à savoir le conservatisme et le libre-échange. Voilà comment on finit par rallier le Viertenstein chrétien-traditionaliste avec le Raksasa islamo-libéral. Tout n'est que mathématiques. Et rien n'arrêtera le Varan dans son cheminement vers la domination mondiale.

Le Khaldidan lui, poursuit son expansion en toute sérénité, maintenant ses griffes acérées sur ses possessions extra-continentales, du Kweku au Remino, du Zanyane au Jeekim-Sud.
Véritable Empire tri-continental, le seul continent d'où il ne mettra jamais les pieds est le Makara. Ce dernier a été érigé en sanctuaire en abritant LA nouvelle Superpuissance, entourée de ses valets makarans fidèles et dociles. Face au Raksasa, le Khalidan s'écrase, la queue entre les jambes. Mais... gare à tous les autres ! Car face à eux, il rugit.
Concernant son domaine territorial direct, il est confronté à deux problèmes : l'Aquanox et le Cabral. Le premier, parce qu'il est devenu son seul obstacle sur sa route vers la domination de tout le Sud-Vicaskaran : le Ranekika, son ancien rival, n'est plus que l'ombre de lui-même depuis la destruction de sa flotte de guerre par nos ex-confrères de la Main Noire (félicitation à eux). La Cyrénanie est un allié fidèle. Courageuse (mais au point d'en être suicidaire, selon certains), la Fédération d'Aquanox conserve son alliance avec les socialistes et reste violemment anti-raksassane... le Khaldidan peut donc en profiter pour jouer au "gendarme régional du Raksasa", en combattant un ennemi de la Superpuissance australo-makarane.
La deuxième menace vient du Cabral : très probable bon partenaire du Khaldidan, généralement conciliateur (une question de business), il peut néanmoins devenir un poids difficile à supporter. Son racisme exacerbé contre les noirs et son esclavage institutionnel, fait du Cabral un potentiel Etat-pariât, qui pourrait s'avérer dommageable aux intérêts du Khaldidan sur long terme. A moins que ce dernier ne décide d'intervenir contre le petit pays, puis, sous couvert d'abolitionnisme, ne finisse par... le réduire en esclavage comme vassal colonisé.

En définitive, c'est bien l'Eran qui va entrainer le communisme dans sa chute et faire du Raksasa le maître du Globe. Les gesticulations de l'Oustrie pour parvenir à une refonte idéologique de tous les mouvements ML, ne peut aboutir, sans ceux de l'ex-URCM, qu'à un pitoyable échec stratégique.
L'Eran, jadis fer de lance du communisme international, est en voie de devenir son tombeau. La liberté de toutes les nations ne repose désormais que sur les épaules d'une seule : la Fiémance.
Malheureusement, les chances d'un retournement de situation sont minimes. Et le monde tend, irrémédiablement, vers ces projections rostoves pour 2050, à savoir l'avènement d'une tétrarchie globale Jiyuan-Fuxianji-Alejandro-Opemont, sous la férule du sceptre natcap makaran.

Raksasa : prodigieuse progression, lequel va quasiment doubler sa puissance militaro-économique en annexant l'Eran.
Khalidan : progression continue, saccadée mais globalement très positive. Il reste fidèle à son alliance avec le Raksasa.
Fiémance : progression ralentie, elle se cherche une voie. Kirep ou Raksasa ? Elle sera condamnée choisir, et de ce choix dépendra l'avenir du monde.

Image
En regard de cette redoutable Trilatérale en devenir, les manœuvres militaires des communistes est-almérans paraissent bien ridicules.
_________________________________________________________________________________________________

Avatar de l’utilisateur
Vladimir Ivanov
Messages : 2049
Inscription : 05 févr. 2020 12:37
NJ : Karmalistan
NJ V3 : Rostovie
Première date d'inscription : 14 mai 2008

Re: Pendant ce temps, à la base Louis-Auguste Blanqui

Message par Vladimir Ivanov »

TOP-SECRET (inconnu du gouvernement rostov)

Image

RAPPORT DU CVK

Hokkaido : information datant du mois de mars 2029 (30 janvier 2016 IRL)
Tarnosia : information datant du mois de mars 2029 (30 janvier 2016 IRL)

...

Cela, peu après l'annonce du soutien rostov à cet axe Sayakon-Nakano contre le Raksasa.

Le CVK prend acte du renforcement de la dégénérescence culturelle et morale hokkaidienne malgré la menace raksas.
Le CVK prend acte de l'évolution de la doctrine économique tarnoise malgré son hostilité persistante contre l'unilatéralisme raksas.
Le CVK prend acte également de la réponse du gouvernement tarnois pour s'en justifier :
_ preuve invoquée pour démontrer la supériorité de la culture et de la morale sur l'économie : le modèle... de l'Hokkaido.
Selon la pensée almérane, un pays exposé au libéralisme finirait par avoir une culture ressemblant à celle des autres pays libéraux. Cela est faux. Prenez le cas du Hokkaido, une contrée qui a été longtemps libérale et qui est dotée d’une culture forte. Vous verrez qu’après des décennies, leur culture a certes évolué mais sans ressembler à celle des autres pays libéraux.
La culture du Hokkaido est aussi forte qu’elle le fut jadis, simplement, elle a évolué comme le font toutes les cultures en bonne santé au fil du temps.
===> aucun commentaire n'est nécessaire, en regard notamment de cet extraordinaire apport culturel hokkaidien dans le domaine de la sexualité industrialisée.
_ défense du modèle corporatiste et, indirectement, de la philosophie thomiste : "le patron doit considérer ses ouvriers comme un père voit ses enfants". Si le patron est un bon père, un bon croyant, un honnête homme, alors il aura le droit de jouer avec des vies humaines : les vendre, les acheter ou les jeter aux ordures lorsqu'elles deviennent improductives, au moyen du licenciement ou de divers autres procédés iniques. Il aura également de droit de jouer avec les sept péchés capitaux pour mieux vendre ses produits. La tentation n'est pas un péché : y succomber, si. Ainsi, le bon qui incite les autres au péché ne fait pas de mal, contrairement à celui qui succombe au péché par faiblesse... Il est intéressant de rappeler que Thomas d'Aquin défendait l'esclavage (il considérait l'esclavage comme un moindre mal contre les "âmes pécheresses"... et il insistait même pour que leurs progénitures vivent aussi dans cet état !), d'autant que cette défense s'imbrique parfaitement avec sa conception de l'Injustice entres les hommes : si l'oppresseur est bon*, alors l’oppression est justifiée.
(* du moins sera-t-il considéré comme tel par des experts autoproclamés)
_ défense des vieux systèmes familiaux (donc patriarcaux), tribaux ou ethno-communautaires comme prétendument indéfectibles remparts contre les éventuels effets indésirables d'un libéralisme qui n'est perçu que comme un moyen de développement économique parmi d'autre (rejoint le dernier point)
_ ignorance manifeste du rôle majeur -et historiquement prouvé- que joue l'infrastructure économique sur les mentalités et les comportements (au point d'en être réduit à citer l'Hokkaido comme un modèle...)
_____________________________________________________

Indépendamment du gouvernement rostov et de ses impardonnables faiblesses doctrinales, nous pouvons concéder au Tarnosia non-pas seulement son utilité stratégique, mais également sa courageuse diplomatie et son sens de la souveraineté que nous saluons.
Toutefois, la Rostovie n'a plus aucun intérêt à soutenir directement l'Hokkaido contre le Raksasa. La crise qui vient de surgir entre les autorités de cette île et la Shawiricie nous conforte dans l'idée qu'il faut faire pression sur Novgorod pour laisser tomber le rapprochement rostov avec Nakano.

Les actions du gouvernement doivent être analysées avec davantage de soin et de rigueur. Si celui-ci venait à trahir l'idéal révolutionnaire, nous serions contraint d'employer la force pour rétablir notre pays sur le droit chemin.
_________________________________________________________________________________________________

Avatar de l’utilisateur
Vladimir Ivanov
Messages : 2049
Inscription : 05 févr. 2020 12:37
NJ : Karmalistan
NJ V3 : Rostovie
Première date d'inscription : 14 mai 2008

Re: Pendant ce temps, à la base Louis-Auguste Blanqui

Message par Vladimir Ivanov »

Posté : mar. avr. 12, 2016 IRL ===> je soupçonne ce post d'avoir été à l'origine de l'idée d'Arios visant à créer une nouvelle version du jeu (la V4)

L'U.R.R. prête à tout pour sa survie
Ambiance musicale

Image
Illustration d'Andreï Loubianov.
Le SNLE "Terienkov", l'obscure classe de sous-marins qui a conservé son nom d'origine... En temps normal, il est généralement indétectable. Sous la banquise, il est littéralement invisible. C'est lui qui, en une seule salve de missiles intercontinentaux "R-40", devra ramener la Fiémance à l'âge de pierre.

Dans les profondeurs de l'Océan Nordique, sous l'épaisse banquise de cette fin d'automne, les forces stratégiques sous-marines de l'ANR sont, techniquement comme à leur habitude, sur le qui-vive. Éloignés les uns des autres de plus d'une centaine de milles marins, les SNLE "Terienkov" n'ont par défaut qu'une fonction : se déplacer à vitesse variable ou constante selon les dangers éventuels qui se présenteront à eux (même relatifs), ainsi qu'à distance raisonnable de tous les brise-glaces ou autres sous-marins, même rostovs.
Les satellites d'alerte précoce ("early warning") US-KMO (71Kh6) "Oko-1 system" et les systèmes terrestres de communication de secours de Novy Port, Ambartchik, Anadyr, Okeansibirsk et Moskvaï se tiennent prêts à leur transmettre "l'Information ultime".
Mais telle n'est que routine en temps normal : c'est en permanence que les forces stratégiques de la Rostovie sont parées à toute éventualité.

Or, et voici l’élément perturbateur, la situation géopolitique internationale s'est sérieusement tendue ces derniers jours. Après la "vente" de la zone du canal juvnien aux raksas, après l'annexion par la Fiémance de quatre territoires du jour au lendemain (Savoia, Delphiné occidental, Valua et vallée de l'Aumance en Fivardie), après la création du gigantesque Saint-Empire et après le soutien fiémançais annoncé à la Varlovie, il fallait bien qu'à un moment Opemont dépasse les bornes et ne fasse ressusciter le monstre que la Rostovie fut jadis. En effet, l'U.R.R. n'a jamais été aussi proche d'une guerre extérieure depuis près de 7 ans.

Pourtant les équipages des SNLE sont calmes et même plutôt détendus. Pour eux, c'est toujours "la routine" et rien n'a vraiment changé depuis la chute du Rovostran. Les informations qu'ils reçoivent de la part du QG des forces maritimes en Rostovie sont rarissimes, et heureusement : exceptés lors des réapprovisionnements periodiques (alimentaires ou en eau...), des remplacements d'équipages pour congés et des révisions techniques régulières, qui par unité sous-marine n'ont lieu qu'à tour de rôle de façon à ce qu'au moins 19 SNLE soient constamment opérationnels, les communications du haut-commandement sont inexistantes ; grâce à Dieu.
Dans ces monstres d'acier et de plutonium, les marins jouent aux cartes. L'un embrasse la photo de son épouse, l'autre celle de sa mère malade. Pour un troisième, c'est son fils qui vient de naître et sa femme épuisée qu'il espère retrouver en bonne santé... mais le secret militaire interdit toute communication privée, et cela même si l'accouchement avait entrainé la mort de son épouse ou de son bébé.
Ainsi, tous sont comme prisonniers d'une étrange expectative : la seule et unique information qu'ils attendent, personne ne souhaite la voir arriver. Ils s'attachent donc à l'attente comme à l'espoir d'un monde en paix.

Image
Deux officiers s'affrontant dans un SNLE rostov concernant l'application -ou non- du protocole R-000 consécutif à la chute de l'URKUR le 31 mars 2023. Les cibles de ce protocole de riposte nucléaire sont encore à ce jour inconnues. Selon certaines rumeurs, Terienkov lui-même y aurait renoncé.

Un évènement déclencheur venant de Fiémance et de ses alliés perturbe la routine des sous-mariniers. L'un (ou plusieurs) des SNLE reçoit "l'Information" depuis un satellite US-KMO Oko-1 et l'un des relais de communication militaires terrestres du littoral Nord. Il remonte, non-pas à la surface mais à une profondeur adéquate (autour de 100 mètres ?) pour tirer son ou ses missile(s) selon la gravité de la menace. Le code reçu lui indique les cibles. Après confirmation, quelques secondes d'attente dans la sueur et la peur... puis une réitération : l'ordre est donné. Le premier missile est tiré. Transperçant la glace de la banquise avec une aisance effroyable, le R-40 prend de la hauteur, puis, 50 secondes après la mise à feu, atteint le sommet de sa trajectoire au-dessus de l'atmosphère terrestre. Le premier propulseur s'arrête. Le dernier étage du missile éjecte les 8 ogives nucléaires, les leurres et les brouilleurs. Douze minutes plus tard, Opemont devient un site archéologique. 7 autres cibles, villes portuaires ou bases militaires sont atomisées. Entre temps, cinq nouveaux missiles ont été tiré par le SNLE. 40 autres sites à travers le pays disparaîtront à coup sûr.
A la fin de la salve, en une heure, un total de 160 ogives -à trajectoire indépendante et cible distincte- de 900 kilotonnes de TNT chacune ont renvoyé la Fiémance à l'âge de pierre. Contre les zones rurales, ont privilégiera les frappes chimiques au Novichok A232 et les frappes virales ou entomologiques.
Ce scénario n'est possible que dans l'hypothèse d'une attaque surprise massive contre la Rostovie et sur son territoire, ou d'une frappe d'ordre nucléaire, chimique, biologique ou radiologique. Dans ce cas-ci, par la Fiémance et/ou ses nombreux alliés.

La doctrine rostove est sans appel : en cas d'attaque massive ou à l'ADM contre la Rostovie, le responsable doit disparaître de la surface de la Terre.

Contre la Fiémance, un seul SNLE en Océan Nordique suffira à raser, en soixante ou soixante-dix minutes, 160 sites militaires, urbains ou concentrations rurales. En raison de la ruralité du pays, le nombre de morts estimés le premier jour ne sera "que" de 70 millions. Le mois suivant, il franchira la barre symbolique des 100 millions, soit plus de la moitié de la population totale du pays.
Le caractère "limité" (et ce n'est pas une antiphrase) de cette frappe permettra ainsi de préserver une épée de Damoclès sur chaque autre grandes puissances et ennemis potentiels de la Rostovie.

===> En principe, ce scénario n'a aucune raison d'être, même en cas de guerre et de défaite militaire rostove hors de ses frontières. Les SNLE n'ont d'objectif que d'assurer une seule et unique mission, purement stratégique : celle de cantonner la prochaine guerre dans sa sphère purement conventionnelle et hors des frontières nationales de la Rostovie au sens politico-administratif le plus strict du terme.

Image
Le symbole des forces stratégiques (NRBC) rostoves n'a pas changé : il s'agit d'une queue de scorpion, représentant l'arme ultime de cet insecte radio-résistant hors du commun.
____________________________________________________________________________________
Image

RAPPORT DU CVK

La Trilatérale change de visage et sa virulence s'est déplacée d'un continent à l'autre. Il semblerait que notre nouvel ennemi n°1 soit devenue la Fiémance, membre du Saint-Empire, où l'on trouve par ailleurs :
_ le Thorval, avec lequel on partage la souveraineté sur les très précieuses îles Blanches, méfiant de l'unilatéralisme Opemont-Hocheburg,
_ l'Hohenhoff, lui aussi méfiant de l'unilatéralisme "alméro-continental" des fiémanco-viertensteinois et neutre voire plutôt respectueux à l'égard de la Rostovie,
_ et le Viertenstein avec lequel les autorités rostoves ont organisé une rencontre diplomatique relativement réussie.

La question est donc la suivante : dans quelle mesure la supériorité militaro-économique fiémançaise pèsera dans la balance politique du Saint-Empire ?
_________________________________________________________________________________________________

Avatar de l’utilisateur
Vladimir Ivanov
Messages : 2049
Inscription : 05 févr. 2020 12:37
NJ : Karmalistan
NJ V3 : Rostovie
Première date d'inscription : 14 mai 2008

Re: Pendant ce temps, à la base Louis-Auguste Blanqui

Message par Vladimir Ivanov »

RAPPORT DU CVK
SECRET
21 mai 2030
Rappel ===> http://www.simpolitique.com/post284642.html#p284642

La réimplantation de l'ANR au Nord-Jeekim, ou le couronnement de la victoire finnherlandaise après la "Guerre du Nord"

Fidèle alliée du Finnherland depuis des décennies, la Rostovie assurera la protection du pays contre les risques de débordement de la guerre schenkenno-varlove et contre toute menace venue du Falège voisin. Trois bases sont installées : en plus de la réaffectation de la base navale en eau profonde "Lavrenti Beria" sur le littoral oriental du pays, deux autres sites militaires doivent permettre au Finnherland de résister à des attaques aussi fulgurantes que celles de 2022 : une base terrestre et aérienne au Sud, près du Falège, avec sites AA avancés (systèmes lourds SRA), et une base aéronavale au Nord-Ouest en face de notre littoral pour verrouiller le détroit rosto-finnherlandais.
Image
Bases militaires rostoves à l'étranger, au Nord-Jeekim et au Nord de la mer de Carù

_ en rouge les pays communistes (+ protectorat rostov de Nursie).
_ en vert les pays de la coalition celte
_ en bleu-moyen, le Falège capitaliste.
_________________________________________________________________________________________________

Répondre

Revenir à « Île Jules Guesde »